Coronavirus, grippe ou refroidissement?

«Mieux vaut un test Covid-19 de trop»

La grippe et les refroidissements ont des symptômes similaires à ceux du SARS-CoV-2, Comment faire la différence?

Le SARS-CoV-2 a aussi bouleversé le travail quotidien du droguiste ES Thomas Schneider. Il a mis en place un service de conseils par téléphone. «C'est judicieux car nous pouvons tirer au clair la situation par téléphone puis prendre les premières mesures thérapeutiques.» S’il y a toux, maux de gorge, fièvre ou perte du goût ou de l’odorat, cela peut indiquer une infection au coronavirus. Mais le tableau clinique n’est pas toujours le même, raison pour laquelle le droguiste préfère parfois conseiller un test de dépistage du Covid-19 de trop. «Mieux vaut être sûr. Nous conseillons alors de faire le test et de rester chez soi jusqu’à réception du résultat.»

Un système immunitaire fort

Il est prouvé que les agents pathogènes ont plus de peine à se propager dans le corps quand le système immunitaire est intact et renforcé. «La phytothérapie peut donner de bons résultats. Avec des plantes comme l’échinacée, qui renforce globalement les défenses immunitaires et combat les premiers hôtes indésirables dans l’organisme.» L’éleuthérocoque (ou racine de taïga) aide aussi car il ne renforce pas que le physique mais aussi le psychisme. «Je prépare souvent une teinture-mère en mélangeant la racine de taïga, l’échinacée et éventuellement d’autres plantes en fonction de la personne et recommande d’en prendre 30 gouttes trois fois par jour avec un peu d’eau.» Dans l’idéal, il faudrait commencer en automne, pour être bien armé à l’arrivée de l’hiver.

Autre point essentiel: avoir une alimentation équilibrée. «Les fruits d’hiver, comme les oranges et les mandarines, apportent de la vitamine C. Et nous avons en Suisse un bel éventail de légumes d’hiver dont nous devrions absolument profiter.» Quand le corps reçoit suffisamment de nutriments et ne souffre pas de carences, il peut mieux se concentrer sur la lutte contre les virus et bactéries indésirables.

Les symptômes du Covid-19

Le coronavirus peut présenter de symptômes très différents, dont certains sont très semblables à ceux des refroidissements ou de la grippe.

Symptômes fréquents

  • Symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires: maux de gorge, toux (surtout sèche), insuffisance respiratoire, douleurs dans la poitrine

  • Fièvre

  • Perte soudaine de l’odorat et/ou du goût

Symptômes possibles

Attention: les symptômes de la maladie peuvent aussi être faibles et se confondent facilement avec ceux d’une grippe ou d’un refroidissement. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande donc de contacter un médecin si des symptômes vous inquiètent. Vous pouvez également appeler le 058 463 00 00, la hotline sur le coronavirus de l’OFSP. Enfin, vous trouverez des informations complémentaires sur le site internet de l’OFSP.

Des nerfs forts

Le troisième pilier de la défense est le bien-être psychique. Il s’agit donc de dormir suffisamment, d’éviter le stress et les pressions en tous genres, de s’adonner à des choses qui nous font du bien. «Durant le confinement, bien des gens ont commencé à faire des loisirs créatifs, comme la peinture ou l’écriture, à lire plus ou à cuisiner des produits frais. Ce serait bien de continuer.» Exercer la pleine conscience, faire les choses tranquillement, entretenir des rituels ou faire des travaux manuels abaisse le niveau de stress. On se trouve donc plus facilement en mode détente et l’on trouve aussi mieux le sommeil. «Un organisme reposé et équilibré est aussi plus résistant aux maladies. Je conseille aux personnes qui ont des problèmes d’endormissement ou de sommeil de prendre une préparation avec des plantes comme le houblon, la lavande, l’avoine, la passiflore ou la valériane.»

Enfin, Thomas Schneider recommande de bien préparer la pharmacie de ménage d’hiver, notamment avec du sirop contre la toux, un remède contre la fièvre, des bonbons contre les maux de gorge et de la tisane contre les refroidissements. Il ne sera ainsi pas nécessaire de sortir de chez soi à l’apparition des premiers symptômes. Car c’est, rappelons-le, la maxime du moment: en cas de symptômes, on reste à la maison. Ou, selon les termes de l’Office fédéral de la santé publique:

Vous vous sentez malade ou vous vous ressentez des symptômes de l'infection au nouveau coronavirus? Restez à la maison, faites l'auto-évaluation coronavirus ou appelez votre médecin. Répondez aussi précisément que possible aux questions qui vous sont posées dans l’auto-évaluation ou au téléphone. Au terme du questionnaire, vous recevez une recommandation sur ce que vous devez faire, éventuellement effectuer un test. Restez à la maison jusqu'au résultat du test. Ces recommandations sont aussi valables si vous ressentez seulement des symptômes légers. En effet, les personnes infectées sont aussi contagieuses lorsqu'elles se sentent en bonne santé.

Auteure: Denise Muchenberger
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources
  • Tribune du droguiste

  • Thomas Schneider, droguiste ES

  • Office fédéral de la santé publique (OFSP)