Grippe ou refroidissement?

Il n'est pas toujours facile de savoir si une personne souffre d'un refroidissement ou d'une grippe. Les symptômes sont très proches. Mais les deux ont des caractéristiques qui permettent de faire la différence.

Vous avez des picotements dans la gorge et le nez qui coule? Alors vous souffrez certainement d’un refroidissement, appelé infection grippale en jargon médical. C’est pénible, mais sans gravité. En cas de grippe, en revanche, les symptômes sont plus radicaux: frissons, forte fièvre, douleurs dans les muscles et les articulations, violents maux de tête, grosse fatigue et abattement. Tous ces symptômes, qui contraignent à garder le lit, sont caractéristiques de ce qu’on appelle influenza en jargon professionnel.

Observer les symptômes

La manière la plus simple de différencier un refroidissement d'une grippe est d'observer l'évolution des symptômes: un refroidissement apparaît lentement et progressivement, alors qu'une grippe commence brusquement et que l'état du malade se détériore très rapidement. Il est alors conseillé de consulter un médecin, surtout pour éviter les complications chez les personnes souffrant d’une maladie chronique, les personnes âgées et les enfants. Le refroidissement, en revanche, se traite très bien en automédication. Par exemple avec des remèdes naturels doux.

Quand faut-il consulter?

Si vous souffrez d’un refroidissement ou d’une grippe et que les symptômes suivants apparaissent, vous devriez consulter un médecin:

  • sécrétions de sang et de pus

  • fièvre élevée (plus de 39 °C) pendant plus de trois jours, accompagnée de maux de gorge

  • toux ou rhume persistant (plus de 12 jours), sans signe d’amélioration

  • oreilles douloureuses, sensibles au toucher

  • douleurs en respirant ou détresse respiratoire

  • vomissements.

Sondage

Comment vous protégez-vous contre les refroidissements?

Veuillez patienter...
Photo: © ASD
Auteure: Nadja Mühlemann
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»