Combattre les vomissements

Les vomissements et les envies de vomir vont généralement de pair avec des nausées et une pâleur du teint. Ils sont souvent aussi accompagnés d'autres signes avant-coureurs: transpiration abondante, tremblements, crampes d’estomac, sensation de faiblesse générale, ralentissement du pouls et augmentation des sécrétions salivaires.

Le vomissement consiste à vider son estomac de manière assez brutale. L’estomac se rétracte et, sous l’action des muscles abdominaux et du diaphragme, tout son contenu est rejeté à l’extérieur via l’œsophage et la cavité buccale.

Si une personne vomit sans arrêt ou perd connaissance en vomissant, une visite chez le médecin s’impose. Veillez à ce que la personne (notamment les enfants et les personnes affaiblies) vomisse en position penchée en avant pour éviter que le vomi ne pénètre dans la trachée.

Causes et origines

Les nausées et les vomissements accompagnent les maladies les plus diverses. Le vomissement en tant que tel est un mécanisme de protection du corps: les substances "toxiques" ou non comestibles sont éliminées efficacement de cette manière. Les causes les plus fréquentes des nausées et des vomissements sont les infections de l’estomac ou du système gastro-intestinal par des bactéries ou des virus. Les intolérances ou intoxications alimentaires, la consommation excessive d’alcool ou la prise de certains médicaments peuvent aussi provoquer des nausées ou des vomissements.

Le vomissement est un phénomène qui est largement incontrôlé (de type réflexe). Les situations de stress psychique peuvent donc aussi provoquer des nausées et des vomissements. De même qu’une infection de l’appendice, une commotion cérébrale ou une migraine. Chez les personnes sujettes au mal des transports, le problème vient des centres de l’équilibre qui sont mis à rude épreuve en cas de déplacement. Pour ce qui est des causes hormonales, il faut mentionner les premiers mois de grossesse et, plus typiquement, les vomissements du matin, alors que la femme est encore à jeun. Les nausées et les vomissements peuvent aussi être provoqués par de mauvaises odeurs ou une atmosphère malsaine.

Ce que vous pouvez faire

Après des vomissements, l'estomac doit être ménagé et on peut recommander de ne rien manger pendant quelques heures et d'éventuellement se reposer ou se coucher. Il faut boire de la tisane légèrement sucrée ou de l’eau à petites gorgées ou éventuellement du bouillon pour compenser les pertes en liquide et en électrolytes.

Chez les enfants et les personnes âgées, une solution réhydratante peut être indiquée pour contrer la perte d’électrolytes (sels) causée par les vomissements. Une bouillotte ou une compresse chaude de camomille peut aussi apaiser l’estomac. Selon les causes, un peu d’air frais peut être efficace. Une pierre parfumée aux huiles essentielles (huile de menthe ou de mélisse) peut aussi réduire les nausées.

Côté prévention

Pas de mesures préventives contre les vomissements, mis à part une alimentation saine et raisonnable. La consommation d’alcool doit bien entendu rester modérée. En revanche, des remèdes homéopathiques (Nux vomica, Ipecacuanha ou Colchicum) existent contre le mal des transports; les pastilles au gingembre sont aussi efficaces. On recommandera par ailleurs les essences spagyriques à base de coque du Levant (Anamirta cocculus); quand à la phytothérapie, il y a les feuilles d’artichaut et la chélidoine. Sans oublier les médicaments de synthèse (comprimés, suppositoires ou chewing-gums contre le mal des transports).

Les conseils de la droguerie

  • En cas de nausées et de vomissements liés à une infection, nous recommandons un mélange spagyrique à base de Vaccinium myrtillus, Veratrum, Tropaeolum, Propolis et Vincetoxicum. Une application pratique car les essences agissent directement via la muqueuse buccale. Il est bien entendu essentiel de veiller à un apport suffisant en eau et en sels, par exemple en buvant du thé ou des tisanes riches en tanins ou encore du bouillon.

  • Les vomissements à répétition étant épuisants, la personne pourra recourir à la combinaison de sels de Schüssler n° 3, 5 et 8 dès les premiers signes d’amélioration. Six comprimés dilués dans de l’eau aident à renforcer le système immunitaire et à recouvrer l’énergie perdue.

  • En cas de nausées liées à une grossesse ou au mal des transports, nous proposons un mélange spagyrique adéquat ou nous conseillons des comprimés homéopathiques à base de Cocculus indicus, Strychnos nux-vomica, Nicotiana tabacum et Petroleum rectificatum.

Conseils dispensés par Patricia Moser, droguiste diplômée ES.

Auteures: Katharina Rederer et Dr sc. nat. Julia Burgener
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: marie-Noëlle Hofmann