Lutter contre les nausées

Du latin nausea, soit mal de mer, la nausée n’est pas une maladie, mais un trouble, un malaise susceptible d’accompagner une maladie ou une autre atteinte à la santé. Elle s’exprime par une sensation dite de «mal au cœur» au niveau de l’estomac et une envie de vomir.

Causes et origines

La nausée peut faire office d’autoprotection de la part de l’organisme. Par exemple, en cas d’intoxication alimentaire ou de consommation excessive d’alcool, le corps s’efforce ainsi d’éviter d’absorber davantage de substances toxiques. Autre origine possible des nausées: un déséquilibre au niveau de l’oreille interne, en cas de mal de mer ou de mal des transports, qui active la zone du cerveau contrôlant les vomissements. Au début d’une grossesse, les modifications hormonales provoquent des nausées alors que l’estomac est vide. Ajoutons encore les troubles du métabolisme, les maladies gastro-intestinales, les refroidissements, la prise de médicaments. Après une anesthésie générale ou une chimiothérapie, les nausées sont également très répandues.

Ce que vous pouvez faire

  • Le thé noir ainsi que les tisanes de camomille ou de fenouil apaisent l’estomac en cas de nausées.

  • Sortir prendre un peu d’air frais.

  • Une bouillotte chaude ou une compresse tiède à base de camomille peuvent soulager l’estomac.

  • Aromathérapie: versez quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée ou de mélisse sur une pierre olfactive.

  • Si vous n’avez pas d’huile essentielle sous la main, le simple fait de respirer l’odeur d’un citron coupé peut vous faire du bien.

  • Mâchez des graines de fenouil ou buvez de l’eau de gingembre: pour ce faire, coupez une racine fraîche de gingembre, mettez-en quelques morceaux (sans la peau) dans une carafe et remplissez cette dernière d’eau chaude.

Côté prévention

  • Pour lutter contre le mal des transports: les remèdes homéopathiques Nux vomica, Ipecacuanha ou Colchicum sont d’un grand secours, de même que les pastilles au gingembre.

  • On recommandera ausssi les essences spagyriques China ou de coque du Levant.

  • En matière phytothérapeutique, les feuilles d’artichaut et la grande chélidoine conviennent bien au traitement antinauséeux.

  • Parmi les sels de Schüssler, c’est le sel n° 5 (Kalium phosphoricum) qui entre en ligne de compte.

  • Par ailleurs, vous trouverez en droguerie différents comprimés, chewing-gums ou suppositoires allopathiques contre les nausées.

Les conseils de la droguerie

En cas de nausées, je recommande avant tout de s’accorder une journée où l’on ne boit que du thé et des tisanes, ce qui permet d’apaiser l’estomac. Les tisanes les plus adaptées sont à base de mélisse ou de gingembre que l’on fera brièvement infuser. Pour favoriser le processus de guérison, utilisez les essences spagyriques de Cocculus, Nux vomica, Okubaka ou China. Ces essences n’ayant pas d’incidence sur l’estomac vu qu’elles sont absorbées à travers les muqueuses buccales, elles peuvent être utilisées aussi bien par l’adulte que par l’enfant.

Auteures: Katharina Rederer et Dr sc. nat. Julia Burgener
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Daphné Grekos
Source
  • Andres Clerici, droguiste ES