Le thé noir – un classique!

L’heure du thé est une tradition très appréciée par les Anglais. Mais en Suisse aussi, on boit volontiers du thé.

Tant les magasins de thé que les grandes surfaces proposent un grand choix de tisanes aux plantes. Mais le thé noir et son proche voisin le thé vert figurent toujours parmi les sortes de thé préférées des amateurs d’infusion. Le thé noir est fait de feuilles fermentées séchées à l’air libre jusqu’à ce qu’elles brunissent. L’oxydation entraîne la formation d’huiles essentielles qui produisent les arômes. Malheureusement, la fermentation entraîne la perte de vitamines et de sels minéraux, notamment de vitamine C. Le thé noir contient néanmoins de nombreuses substances précieuses: des alcaloïdes pour la concentration, de la théophylline pour son effet stimulant sur la respiration, le système nerveux et les artères.

Thé vert

Le thé vert est encore plus intéressant pour la santé que le thé noir. Il est notamment riche en vitamine C car il n’est pas fermenté. Il contient également de la catéchine (action antioxydante), des vitamines du groupe B et E, ainsi que des traces de sels minéraux, comme du fluor, du zinc, du calcium et du potassium. Le thé vert contient davantage de tanins que le thé noir et présente généralement une note de dégustation plus âcre. Les tanins ont un effet apaisant en cas de troubles gastro-intestinaux nerveux.

Indépendamment de la sorte de thé préférée, il est important de connaître quelques éléments pour réussir sa préparation. Pour le thé vert, par exemple, il faudrait laisser l’eau redescendre à environ 80 degrés afin que les feuilles séchées ne soient pas «brûlées». Le thé ne déploiera tout son arôme et ne produira les effets voulus qu’en étant infusé correctement.

Sondage

Quelle est votre sorte de thé préférée?

Veuillez patienter...
Auteur: Hans Wirz
Rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • «Tribune du droguiste»