Les différentes méthodes de jeûne

Le jeûne a une longue tradition. Il se décline sous de nombreuses formes et s'accompagne de multiples rituels. Il se pratique surtout au printemps, conciliant aspects religieux et pratiques.

Hippocrate, célèbre médecin grec (460 à 370 av. J.- C.), affirmait à propos du jeûne: «Il faut être mesuré en tout, respirer de l'air pur, faire tous les jours des soins de la peau et de l'exercice physique et soigner ses petits maux par le jeûne plutôt qu'en recourant aux médicaments.»

On trouve aujourd’hui différentes méthodes de jeûne. Mais avant d’entamer une cure, il est important de déterminer ses propres motivations et de trouver le meilleur moment.

Voici un bref aperçu des méthodes qui existent:

Cure de jus selon la méthode Buchinger

La cure de jus selon la méthode Buchinger consiste à apporter au corps de petites quantités de calories mais aussi de vitamines et de sels minéraux sous forme de bouillon de légumes et de jus de fruits. Cette méthode devrait soulager l'organisme.

Cure de jus selon Breuss

La cure développée par Rudolf Breuss se base sur différents jus: jus de betterave, de carotte, de pommes de terre, de raifort et de céleri. Boire cinq ou six fois par jour un décilitre de jus dilué dans une quantité équivalente d’eau. Ce mélange, très alcalinisant, peut aussi être utilisé lors de la journée dépurative hebdomadaire. D’autres jus de légumes ou de fruits conviennent aussi, notamment le jus de sureau. Ces boissons peuvent s’accompagner de graines de lin ou de tisanes dépuratives pour augmenter les effets drainants.

Cure Mayr

La cure Mayr consiste à manger deux fois par jour du pain rassis et du lait. Elle devrait corriger les dysfonctionnements intestinaux.

Cure de crème de céréale

La cure de crème de céréale consiste à manger de la crème de céréale (avoine, orge, sarrasin ou riz) chaude. Cette forme de cure est recommandée aux personnes qui ont un estomac sensible.

Cure de petit-lait

La cure de petit-lait apporte des protéines à l'organisme puisqu'il s'agit de boire 1 à 1,5 litre de petit-lait par jour. Riche en sels minéraux, le petit-lait favorise la digestion et exerce une influence positive sur l’équilibre acido-basique de l’organisme. A cela s'ajoutent encore du jus de fruits dilué et du bouillon de légumes.

Cure de jus de citron

Mélanger deux cuillères à soupe de jus de citron fraîchement pressé, deux cuillères à soupe de sirop d’érable et une pincée de poivre de Cayenne dans 2 à 3 décilitres d’eau. Boire ce mélange 5 à 6 fois par jour.

Cure basique

Cette variante douce du jeûne consiste à supprimer pendant un certain temps tous les aliments qui acidifient l'organisme, à savoir la viande, les céréales et les produits laitiers. On peut en revanche savourer tous les aliments que l'organisme métabolise en bases: les fruits, les légumes, les herbes et les huiles végétales. On peut appliquer le principe: «L’acide rend basique, le doux rend acide.» A l'image du citron qui est métabolisé en bases. L'avantage de cette méthode est qu'elle perturbe moins l'organisme que les cures classiques et que l’on peut continuer de manger à sa faim. Le métabolisme peut continuer à travailler normalement. Par ailleurs, la sensation de satiété qu'elle procure prévient les fringales et autres tentations alimentaires. La cure basique convient donc bien aux personnes actives professionnellement qui ne veulent pas renoncer à toute nourriture solide.

Après avoir choisi une méthode de jeûne, il faut se familiariser avec le plan de jeûne, les troubles possibles, les mesures d’accompagnement, les organes de détoxination, les soins de la peau, comment arrêter le jeûne et en prolonger les effets.

Les cures de jeûne et de détoxination devraient durer entre 6 à 14 jours au maximum. Il ne faut pas jeûner plus d’une semaine sans surveillance.

Prêt pour le jeûne?

Vous n'êtes pas sûr qu'une cure de jeûne soit indiquée pour vous? Découvrez-le en faisant notre test.

Sondage

Vaut-il la peine de jeûner?

Veuillez patienter...
Auteure: Christa Friedli Müller
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • Sabine Wacker: «Basenfasten. Essen und trotzdem entlasten», Gräfe und Unzer Verlag, 2007.