Du cholestérol? Pas de panique!

Il ne faut pas nécessairement prendre des médicaments en cas de taux de cholestérol trop élevé. Manger sainement, bouger et éviter le stress: cela peut déjà améliorer la situation.

Un taux de cholestérol élevé et donc une augmentation des lipides sanguins – de quoi sonner l’alarme chez bien des gens. Le droguiste Patrick Seiz peut le comprendre. En effet, un taux de cholestérol trop élevé peut être un risque d’hypertension ou de maladies cardiovasculaires, comme l’artériosclérose, l’infarctus du myocarde, l’angine de poitrine ou l’attaque vasculaire cérébrale. Mais le droguiste estime que le recours aux statines est souvent prématuré. Ces médicaments inhibent la synthèse du cholestérol. Or bien des gens ne savent pas que 90 % du cholestérol est produit par le foie. «S’il en produit trop, c’est qu’il doit y avoir un problème que le simple fait de rabaisser le taux ne permet pas de résoudre», affirme le droguiste.

De bons acides gras

Vu sous cet angle, une alimentation entièrement exempte de graisses n’abaisse pas directement le cholestérol. Il faudrait toutefois veiller à avoir une alimentation équilibrée. Les lipides ne devraient pas apporter plus de 30 % de l’énergie totale. L’alimentation devrait contenir peu d’acides gras saturés (au maximum un tiers), peu d’acides gras trans et peu de cholestérol, et privilégier les acides gras insaturés et les acides gras oméga 3. Les poissons de mer, les aliments aux céréales complètes, les graisses et huiles végétales ainsi que les fruits à coque en contiennent beaucoup. Des études ont montré que les légumes et les fruits peuvent aussi réduire le risque de succomber à une maladie cardiovasculaire.

Sondage

Faites-vous attention au cholestérol?

Veuillez patienter...

A son smoothie matinal, Patrick Seiz ajoute deux bonnes cuillères à soupe d’huile de lin biologique pressée à froid. «L’huile de colza conviendrait aussi», précise le droguiste. L’huile considérée comme la plus précieuse est celle de poisson, qu’on peut parfaitement prendre sous forme de capsule.

Comme le foie joue un rôle essentiel quant au taux de cholestérol dans le sang, il est également judicieux de le renforcer. Selon les troubles, le droguiste recommande d’utiliser un spray avec des essences spagyriques d’artichaut, d’absinthe, de chardon-Marie ou de pissenlit et de bouleau.

Eviter le stress

Dans le corps, l’essentiel du cholestérol est un élément constitutif des parois cellulaires. Il entre aussi dans la composition des acides biliaires et sert de matière première aux hormones sexuelles. Enfin, le cholestérol est aussi un élément constitutif du cortisol produit par le corps. En cas de stress ou d’inflammations, les besoins en cortisol augmentent. Sortir plus souvent bouger à l’air frais et adopter des horaires de repas réguliers ainsi qu’une alimentation équilibrée sont autant de bons conseils pour améliorer le taux de cholestérol. Sans oublier que renoncer à la cigarette est aussi utile. Il existe en outre quelques substances vitales qui peuvent avoir un effet positif sur le cholestérol. Il vaut la peine de se faire conseiller personnellement en droguerie. Patrick Seiz en est convaincu: «En cas d’hypercholestérolémie, il faudrait, à mon avis, agir sur le style de vie, y compris l’alimentation, et miser sur l’aide des plantes médicinales. Même si cette approche est nettement plus exigeante.»

Auteure: Denise Muchenberger
Traduction : Claudia Spätig
Rédaction : Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources
  • Tribune du droguiste

  • Patrick Seiz, droguiste