Les vertus des lipides

Certaines mauvaises habitudes alimentaires ont entaché la réputation de la graisse et des huiles. Pourtant, tout ce qui est gras n'est pas forcément malsain.

Les acides gras insaturés (chaînes comportant des doubles liaisons de carbone) sont très précieux pour la santé. Ils sont indispensables à la formation des cellules et des nerfs. Sans eux, notre organisme ne pourrait pas utiliser les vitamines A, D, E et K. Les acides gras insaturés se trouvent notamment dans les huiles qui sont naturellement liquides à température ambiante. En matière de nutrition, on distingue les acides gras mono-insaturés et les acides gras poly-insaturés.

Acides gras mono-insaturés

Les acides gras mono-insaturés se retrouvent principalement dans les huiles de colza et d'olive. Ils ont une action positive sur le taux de cholestérol et participent à la prévention des maladies cardiovasculaires. Les acides gras mono-insaturés devraient constituer l'essentiel de notre consommation quotidienne de matières grasses, soit 20 à 30 grammes par jour.

Acides gras poly-insaturés

Les acides gras oméga 3 et oméga 6 font partie des acides gras poly-insaturés. Ce sont les seuls acides gras que le corps ne peut pas synthétiser lui-même. Il faut donc les lui fournir par l'alimentation, à raison de 10 à 15 grammes par jour.

Les acides gras oméga 3 ont des effets anti-inflammatoires et de récentes études ont démontré leur efficacité dans le traitement des rhumatismes, de l'arthrite et de la dermatite atopique. Les huiles de colza, de noix et de lin sont riches en acides gras oméga 3. On en trouve également dans les poissons gras, les noix et les avocats.

Les acides gras oméga 6 se trouvent essentiellement dans les huiles de tournesol, de soja, de carthame, de germes de maïs et de germes de blé. Notre alimentation quotidienne est en général suffisamment riche en acides gras oméga 6. Un bon équilibre d'acides gras oméga 3 et oméga 6 devrait avoir un effet positif sur le développement du cerveau chez l'enfant.

Beurre ou margarine?

Connaissez-vous la différence entre le beurre et la margarine? Testez vos connaissances.

Optimisez votre consommation de lipides

  • Consommez tous les jours deux à trois cuillères à café d'huiles végétales de qualité, comme les huiles de colza ou d'olive (par ex. dans la sauce à salade).

  • Utilisez deux à trois cuillères à café par jour d'huile végétale pour cuisiner vos plats (attention: évitez de chauffer trop fortement les huiles pressées à froid).

  • Vous pouvez sans autre utiliser 10 grammes de beurre ou de margarine de qualité pour vos tartines matinales.

  • Evitez si possible les plats prêts à consommer et les viennoiseries trop grasses. Ces produits particulièrement gras contiennent souvent beaucoup d'acides gras trans et d'acides gras saturés.

Auteurs: Didier Buchmann, Franziska Linder
Rédaction: Franziska Linder
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»