Gare aux matières grasses!

Beurre, huile à salade, fromage ou viande: impossible d'échapper aux matières grasses. Mais pas de panique: les bonnes graisses sont vitales.

Essayez d'imaginer votre corps sans un gramme de graisse. Vous seriez constamment en train de grelotter, votre circulation sanguine stagnerait et votre coccyx se ferait douloureusement sentir chaque fois que vous poseriez votre séant. Evidemment, c'est là le bon côté de la graisse. Le revers de la médaille, c'est que les matières grasses, très riches en calories, ont la fâcheuse tendance à nous faire grossir et peuvent jouer un rôle dans le développement de certaines maladies.

Tout est question de mesure

70 grammes de matières grasses suffisent amplement à couvrir les besoins quotidiens d'un corps adulte. Or, selon le rapport sur la nutrition en Suisse, les Helvètes en consomment en moyenne 125 grammes.

Peut-être parce que la seule vue d'aliments gras, comme une tranche panée ou des pommes frites, nous fait saliver. Difficile de résister – d'autant que beaucoup de substances aromatiques ne se déploient que dans la graisse.

Toutes les graisses ne se valent pas

Tout dépend également du type de lipides que nous consommons. Ainsi, les huiles végétales, riches en acides gras insaturés, ont une action positive sur le taux de cholestérol et des effets préventifs contre les maladies cardiovasculaires. Le saindoux, le beurre, la viande et les produits de boulangerie constituent les principaux pièges. Comme ils contiennent beaucoup d'acides gras saturés, ces aliments peuvent influencer négativement notre taux de lipides sanguins.

Auteurs: Didier Buchmann, Franziska Linder
Rédaction: Franziska Linder
Traduction: Daphné Grekos
Source
  • «Tribune du droguiste»