Cholestérol: l'œuf réhabilité

A la longue, trop de cholestérol peut nuire à la santé. On a longtemps diabolisé des aliments comme les œufs et le beurre. Mais manger un œuf ne provoque pas de crise cardiaque!

Question cholestérol, un des aliments les plus sujets à controverse est incontestablement l'œuf. Longtemps, il a été considéré comme une véritable «bombe de cholestérol» et passait pour être à l'origine de nombreux troubles, notamment les maladies cardiovasculaires. Un œuf contient effectivement beaucoup de cholestérol: environ 300 milligrammes, ce qui correspond à la dose maximale quotidienne. Autrement dit, manger un œuf par jour suffirait théoriquement à frôler la surdose.

Des circonstances atténuantes

Le cholestérol apporté par l'alimentation augmente certes le taux de cholestérol dans le sang mais l'importance de cette élévation dépend des individus. En fonction de leurs gènes, certains réagissent très peu, d'autres normalement et d'autres encore très fortement. Ce qu'il faut savoir, c'est que dès que nous consommons du cholestérol, notre organisme limite son assimilation.

Les personnes qui ont un taux normal de cholestérol peuvent donc prendre un œuf au petit-déjeuner le cœur léger. En revanche, la prudence est de mise pour les personnes qui ont déjà un taux élevé de cholestérol ou qui souffrent de maladies vasculaires. Chaque œuf auquel elles renoncent leur est bénéfique, comme le relève le Dr méd. Ulrich Hildebrandt, auteur d'un ouvrage (en allemand) sur le cholestérol.

Autre facteur important pour le taux de cholestérol, c'est la quantité totale des matières grasses dans l'alimentation. Et en particulier la part des acides gras saturés. En effet, il est vivement recommandé d'éviter ces «mauvaises» graisses. La quantité de cholestérol apportée par l'alimentation n'est donc qu'un facteur secondaire.

Un aliment sous-estimé

Longtemps, on a simplement considéré l'œuf d'après la problématique du cholestérol. Du coup, on a presque oublié que le produit de la poule contient aussi quantité de précieuses substances. Notamment une combinaison très équilibrée de lipides: 28 % d'acides gras saturés, 42 % d'acides gras insaturés et 14 % d'acides gras polyinsaturés. Enfin, l'œuf contient également des phospholipides, comme la lécithine, qui présentent des propriétés hypocholestérolémiantes.

Les protéines qui se trouvent dans le blanc et le jaune d'œuf sont aussi importantes. L'organisme peut particulièrement bien utiliser ces protéines, notamment pour former du tissu musculaire. Enfin, l'œuf regorge également de vitamines. De la vitamine A à l'acide folique en passant par la vitamine B12 et la vitamine D, un simple œuf contient ainsi presque toutes les vitamines essentielles!

Quel verdict pour le beurre?

Le beurre a aussi longtemps eu mauvaise réputation. Pourtant, question calories, il n'est pas pire que la margarine. L'avantage de la margarine d'origine végétale, c'est qu'elle est enrichie d'acides gras oméga-6. En revanche, elle contient également des graisses trans, qui la rendent plus facilement tartinable. La plupart des produits contiennent cependant aujourd'hui moins de 2 % de ces graisses nocives.

Sondage

Faites-vous attention au cholestérol?

Veuillez patienter...
Auteure et rédaction: Franziska Linder
Traduction: Claudia Spätig
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • «Mehr als Cholesterin-Bomben» auf www.tagesanzeiger.ch (3.4.2010)

  • Ulrich Hildebrandt: «Besser leben - gesünder essen», Hirzel S-Verlag, 2009