Testez vos risques de cholestérol

L'hérédité et l'alimentation jouent un rôle important dans les problèmes de cholestérol. Et les risques augmentent avec l'âge. D'où l'intérêt de faire régulièrement des contrôles médicaux.

Dès 40 ans, les hommes devraient mesurer chaque année leur taux de cholestérol. Chez les femmes, l'augmentation du taux de cholestérol due à l'âge ne survient qu'après la ménopause. Elles peuvent donc attendre la cinquantaine. En revanche, les personnes qui souffrent déjà de maladies vasculaires ou qui présentent des risques accrus ne devraient pas hésiter à contrôler plus souvent leur taux de cholestérol.

On considère généralement que le taux de cholestérol est normal quand il est inférieur à 200 milligrammes par décilitre. Cependant près de trois quarts des gens ont un taux plus élevé.

Pas de norme universelle

Selon le Dr méd. Ulrich Hildebrandt, il n'existe pas de norme universelle en matière de cholestérol. Les personnes qui n'ont pas de prédisposition génétique peuvent se permettre d'avoir des valeurs un peu plus élevées que la norme, relève le médecin allemand dans un ouvrage (en allemand) qu'il consacre au cholestérol. A l'inverse, certaines personnes peuvent avoir un infarctus même si leur taux de cholestérol est tout à fait normal.

Sans oublier que l'état de santé ne dépend pas seulement du taux global de cholestérol mais aussi du rapport entre les deux formes de cholestérol, à savoir le LDL et le HDL. On peut néanmoins définir certains objectifs «souhaitables». Ainsi, le rapport entre le «bon» HDL et le «mauvais» LDL devrait être aussi petit que possible. Pour les personnes qui présentent des problèmes vasculaires, on considère généralement qu'un taux de cholestérol inférieur à 100 milligrammes par décilitre de sang est normal. De nouvelles études révèlent cependant qu'elles devraient plutôt essayer d'arriver à un taux inférieur à 70 mg par décilitre.

Outre les habitudes alimentaires, le style de vie joue aussi un rôle important dans l'évaluation des risques de maladies cardiovasculaires. Pour mesurer vos risques personnels, n'hésitez pas à en parler avec votre médecin de famille lors de votre prochain contrôle.

Sondage

Faites-vous attention au cholestérol?

Veuillez patienter...
Auteure et rédaction: Franziska Linder
Traduction: Claudia Spätig
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • ratiopharm.com

  • Ulrich Hildebrandt: «Cholesterin. Besser leben – gesünder essen», Hirzel S. Verlag, 2009