Le petit-lait aide à digérer …

… et sept autres raisons pour lesquelles ce produit résidu de la fabrication du fromage est bon pour la santé.

C’est un vrai gaspillage: nous consommons un quart seulement des 1 300 000 tonnes de petit-lait résultant de la fabrication du fromage (état : 2016). 45 % servent à l’alimentation porcine. C’est ce qui ressort de la statistique du centre de compétences de la Confédération pour la recherche agricole Agroscope. Pourtant, le petit-lait, aussi appelé lactosérum, était apprécié pour ses vertus curatives il y a des milliers d’années déjà. Au 4e siècle avant J.-C., le médecin grec Hippocrate l’utilisait contre la goutte et les maladies du foie. Et les cures de petit-lait étaient courantes aux 18e et 19e siècles.

Multitalent

En résumé: «le petit-lait est sain», comme le dit Ivana Thoma, droguiste ES. C’est un produit digeste qui contient des sels minéraux importants et bons pour la santé. Il contient en outre des vitamines B qui sont importantes pour le système nerveux, la formation du sang ou la croissance, ainsi que des sels minéraux comme le calcium, le potassium ou encore le magnésium qui sont essentiels pour les os et les dents (calcium) et les muscles (magnésium).

Le petit-lait est bon pour la peau

En cas d’éruptions cutanées, le petit-lait peut aider par deux voies. «En usage externe, il désinfecte et stimule l’irrigation sanguine ce qui permet une meilleure élimination des déchets. En outre, il maintient le film protecteur acide de la peau ce qui offre une protection naturelle de l’extérieur», explique la droguiste. On peut aussi diluer un concentré de petit-lait disponible en droguerie dans de l’eau et en faire des enveloppements. En usage interne, le petit-lait active les intestins. «Les toxines peuvent ainsi être éliminées par cette voie plutôt que par la peau.»

Adjuvants pour le bain, lotion, shampoing, savon… en droguerie, vous trouverez de nombreux produits de soin contenant du petit-lait. «Ils maintiennent le pH de la peau légèrement acide. Celle-ci peut ainsi mieux se protéger des influences externes néfastes.

Le petit-lait aide à la digestion

L’acide lactique du petit-lait nourrit la flore intestinale naturelle, soit les bactéries lactiques des intestins qui favorisent la digestion. «Celles-ci soutiennent le milieu intestinal acide», précise la droguiste. C’est bénéfique pour les bactéries utiles et défavorable pour les mauvaises bactéries. Résultat: la digestion fonctionne sans problème ce qui aide à rester en bonne santé. «Si les intestins travaillent bien, le système immunitaire est aussi beaucoup plus efficace, lui qui nous défend contre les maladies».

Le petit-lait aide à détoxiner

Les cures de petit-lait aident à détoxiner. Ivana Thoma recommande toutefois de ne pas boire uniquement du petit-lait: «J’ai déjà essayé et j’ai trouvé ça très pénible.» Mieux vaut donc manger quelques légumes étuvés pour le dîner et remplacer juste les autres repas par du petit-lait. «Par ailleurs, il faut aussi prendre des gouttes foie-bile pendant une cure de petit-lait, afin de soutenir le foie de manière optimale pendant la période de jeûne. Et consommer de la tisane pour le métabolisme peut aussi aider.» En outre, il faudrait boire deux à trois litres d’eau par jour pendant la cure. Et finalement, Ivana Thoma conseille de manger des aliments qui se digèrent facilement la veille de la cure et de vider les intestins avec du sel de Glauber, par exemple. «On peut ainsi se préparer de manière optimale à la détoxination.»

Le petit-lait aide à maigrir

Le petit-lait contient peu de graisses mais il rassasie malgré tout et supprime la sensation de faim. En outre, il empêche la perte musculaire. «Il peut ainsi aider quand on veut perdre du poids». Mais Ivana Thoma recommande toutefois de ne pas faire un régime uniquement avec du petit-lait pur mais plutôt de l’utiliser pour remplacer des encas. Et il ne faut pas oublier de garder une alimentation équilibrée et de faire de l’activité physique.

Le petit-lait aide les sportifs

Le petit-lait se compose à plus de 90 % d’eau et contient des vitamines et des sels minéraux importants. Il est ainsi imbattable comme boisson rafraîchissante pendant le sport. «Il fournit de l’énergie par le lactose qu’il contient et redonne au corps les substances qu’il a perdues par la transpiration.» Finalement, les précieuses protéines du petit-lait aident à régénérer et à reconstituer les muscles. Il est important de répartir la prise de petit-lait sur toute la journée. Comme le corps ne peut pas assimiler une grande quantité de protéines et élimine les excédents, mieux vaut consommer le petit-lait par petites doses.

Le petit-lait aide en cas de rhumatisme

En bain ou en boisson, le petit-lait peut être utilisé en soutien en cas de douleurs rhumatismales, avant tout en cas de goutte. «Le petit-lait stimule la circulation sanguine et désacidifie. Cela permet l’élimination de déchets qui jouent toujours un rôle en cas d’inflammations comme le rhumatisme

Le petit-lait aide en cas de problèmes vaginaux

«Les bactéries lactiques reconstituent le milieu acide du vagin pour que les mycoses et les bactéries se propagent moins», explique Ivana Thoma. Ainsi, le petit-lait peut tout à fait être utilisé en prévention ou en soutien pour le traitement des problèmes vaginaux. «Méthode la plus simple et la plus efficace: des bains de siège avec du concentré de petit-lait dilué dans de l’eau.»

Le petit-lait aide en cas d’hémorroïdes

Le petit-lait soulage aussi les douleurs dues aux hémorroïdes. «C’est un désinfectant naturel. Il peut tout à fait être utilisé en complément d’un traitement de base, par exemple avec des produits à l’hamamélis. On peut aussi recommander des bains de siège.

Auteure: Bettina Epper
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources
  • Tribune du droguiste

  • Ivana Thoma, droguiste ES