Déséquilibre acido-basique

En temps normal, les acides et les bases se neutralisent les uns les autres. Mais que se passe-t-il quand l’équilibre est rompu et que l'acidité s'installe?

Le corps dispose de mécanismes chargés de maintenir le taux de pH adapté dans les différents organes. Cela signifie que le corps est en mesure de neutraliser lui-même les acides et les bases les uns par rapport aux autres. Ce dispositif de neutralisation est appelé système tampon. C’est une protection naturelle et très efficace du corps. Ce mécanisme permet de compenser tout de suite et sans problème les légères variations du pH. Mais si le corps doit fortement compenser le déséquilibre pendant une trop longue période, les systèmes tampon vont s’épuiser.

Quelles sont les causes de déséquilibre acido-basique? Tout d’abord une alimentation trop peu diversifiée, pauvre en vitamines, en sels minéraux et en oligo-éléments. Mais un mode de vie peu sain avec une activité physique insuffisante et beaucoup de stress joue aussi un rôle négatif. Conséquence: le déséquilibre s’installe.

Problème d’acidose

Dans cette situation d’urgence, il y a alors intervention d’un ou plusieurs systèmes tampon. Mais les autres systèmes de compensation vont aussi s’épuiser si la surcharge persiste. Et une modification durable de la concentration en acides va freiner ou suractiver l’activité de presque tous les processus biochimiques de notre corps. Cela signifie que les organes, comme ils sont fortement impliqués dans l’équilibre acido-basique, développent des troubles et des symptômes qui peuvent occasionner de sérieuses maladies. En première ligne en cas de maladies, on trouve généralement les organes directement concernés par une acidose ou une alcalose. Il s’agit de l’estomac, du pancréas, du duodénum, du foie, de la vésicule biliaire et de l’intestin. Mais le déséquilibre acide peut aussi provoquer de l’arthrose, des douleurs rhumatismales, de l’ostéoporose, des bronchites chroniques, des troubles du sommeil, des problèmes cutanés, de la fatigue, des migraines, des troubles de la concentration, des maux de tête, des états dépressifs.

Ce système de régulation et de tampon a pourtant un hic: pour le processus de neutralisation, l’organisme utilise principalement des sels minéraux basiques comme le calcium, le sodium, le potassium ou le magnésium qu’il prélève dans les réserves situées dans les tissus. Si ce système de régulation fonctionne continuellement, cela conduit fatalement avec le temps à un pillage des réserves en sels minéraux basiques dans l’organisme.

Il y a toutefois une bonne nouvelle: des mesures diététiques simples et une activité physique régulière permettent de neutraliser l’hyperacidité du corps et ainsi d’améliorer la qualité de vie et la vitalité des personnes concernées.

Test sur l'équilibre acido-basique

Votre équilibre acido-basique est-il en ordre ou avez-vous tendance à l'acidose? Faites le test.

Les bases et les acides dans la recherche

Les effets d’un excès d’acides dans le corps font l’objet de recherches depuis quelques années seulement. Les résultats de ces recherches sont controversés et les mécanismes de la machinerie chimique de l’homme très complexes. On n’a pas encore pu trouver de preuves et l’acidose comme cause de problèmes de santé reste donc discutée aujourd’hui encore. La médecine sportive utilise pourtant les connaissances sur l’équilibre acido-basique dans le sport de pointe pour compenser une acidose consécutive à un effort.

Comme pour tous les sujets d’études, les annonces de nouveaux résultats se bousculent, faisant évoluer les recommandations. L’idéal est de veiller à fournir à son corps une alimentation diversifiée et à adopter des habitudes de vie saines. Il faut y ajouter la joie de manger et ne pas oublier de se faire plaisir: quelques carrés de chocolat ou un morceau de gâteau de temps en temps ne sont pas un problème.

Sondage

Savez-vous où en est votre équilibre acido-basique?

Veuillez patienter...
Auteures: Flavia Kunz, Katharina Rederer et Dr sc. nat. Julia Burgener
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • «d-inside»

  • Dr sc. nat. EPF Guido P. Jutz, Dr med. Jean-Jacques Weidmann: «Unser Säure-Basen-Haushalt - Das Zünglein an der Waage zwischen Wohlbefinden und Kranksein.»