Des épices pour la santé

Les épices fortes comme le chili, la moutarde et le poivre ne nous mettent pas seulement la bouche en feu. Ils sont aussi d’excellents alliés de notre santé.

Manger épicé, c’est la santé. Ainsi, la capsaïcine que l’on trouve notamment dans le paprika et le chili ne donne pas seulement du piquant aux repas. Elle est aussi connue pour atténuer les douleurs et stimuler la circulation sanguine. La capsaïcine est une substance qui se trouve surtout dans les graines des piments et elle est si forte qu’un seul gramme dilué dans 10 000 litres d’eau est encore perceptible.

On sait depuis longtemps que les épices n’émoustillent pas seulement nos papilles mais font aussi du bien à notre santé. Car, comme bon nombre d’aliments d’origine végétale, elles contiennent beaucoup de vitamines et de sels minéraux mais aussi quantité d’autres substances bénéfiques à la santé: des flavonoïdes, des saponines, des polyphénols, des phyto-œstrogènes, des terpènes, des tannins ou encore des tocotriénols. Les plantes les utilisent comme colorants, parfums, arômes ou répulsifs pour éloigner ravageurs et maladies. Ces composants sont appelés substances végétales secondaires.

A la base des phytomédicaments

De nombreuses épices sont utilisées pour la fabrication des phytomédicaments, terme spécialisé qui désigne les médicaments dont les principes actifs sont d’origine végétale. Des plantes ou des parties de plantes séchées sont ainsi utilisées pour fabriquer des comprimés, des teintures ou des extraits. Les phytomédicaments les plus connus sont notamment:

«Ces substances bioactives peuvent stimuler la digestion ou le métabolisme, abaisser le taux de cholestérol, tuer les germes pathogènes, inhiber les inflammations, moduler la réponse immunitaire, réguler la pression sanguine ou encore abaisser la glycémie», explique Stephan Vögeli, droguiste dipl. Dans les épices, ces différentes propriétés ne s’expriment pas de manière isolée mais en association avec quantité d’autres substances. Les scientifiques n’ont pas encore découvert et à fortiori compris tous ces mécanismes complexes. La recherche pharmaceutique espère pouvoir utiliser les substances végétales secondaires pour développer de nouveaux médicaments contre les maladies de civilisation les plus répandues.

Du piquant contre les douleurs

Que ce soit contre les problèmes digestifs, les maux de dos ou le mal de tête, les épices peuvent être de puissants remèdes. La prudence s’impose donc lors de l’utilisation de ces préparations naturelles. «Les crèmes et les patches chauffants peuvent irriter la peau et ne conviennent généralement pas aux enfants», prévient Stephan Vögeli. Les bons vieux remèdes de grand-mère, comme les compresses à la moutarde ou les enveloppements aux oignons, s’utilisent encore toujours. Mais chacun doit néanmoins se demander ce qui lui convient le mieux, voire tester jusqu’à trouver le remède idéal. «Car si certains apprécient la chaleur, d’autres personnes sont plus réceptives au froid», rappelle le droguiste. Enfin, toutes les personnes qui ne veulent pas seulement utiliser les épices pour relever leurs plats mais aussi pour préserver leur santé trouveront des conseils avisés et quantité de préparations éprouvées dans leur droguerie.

Les vertus des épices

Gingembre
  • Espèce: Zingiber officinale L.

  • Famille: Zingibéracées

  • Utilisations:

  • rhizome frais

  • huile essentielle

  • séché

  • candi

  • macéré dans du vinaigre ou du sirop

Effets: L'ayurvéda considère le gingembre comme un remède universel car il agit contre de nombreux troubles: migraine, ballonnements, vomissements, nausées (aussi durant la grossesse), mal des transports. Il peut aussi s'utiliser contre la toux, la grippe et les refroidissements et présente des propriétés fébrifuges. L'homéopathie l'utilise contre les faiblesses stomacales, les troubles digestifs, les ballonnements et l'asthme bronchique. En tisane ou en teinture, la racine de gingembre agit contre les problèmes d'estomac et le manque d'appétit.

Moutarde
  • Espèce: Sinapis arvensis / Brassica nigrae

  • Famille: Brassicacées / crucifères

  • Autres appellations: sénevé, moutarde des champs

  • Utilisations:

    • graines mûres, séchées

    • poudre (farine)

Effets: Soutient la digestion, en particulier de mets gras. Stimule l'appétit et la sécrétion des sucs gastriques et biliaires. Présente des effets antibiotiques, surtout contre les agents pathogènes responsables des refroidissements et des inflammations de la vessie et des voies urinaires (cystite). Grâce au piquant de certaines de ses molécules, les sinigrines, et à la puissance de ses huiles essentielles, la moutarde peut aussi libérer les voies respiratoires.

Les enveloppements, les compresses et les patches à la moutarde stimulent la circulation sanguine et s'utilisent en cas d'inflammations des articulations ou des nerfs, de crampes, de coliques ou de maux de tête. Les bains de pieds à la moutarde soulagent les personnes qui ont souvent les pieds froids.

Oignon
  • Espèce: Allium cepa

  • Famille: Alliacées

  • Autres appellations et variantes: oignon rouge, oignon blanc, oignon jaune

  • Utilisations:

    • frais

    • séché ou grillé

    • en granulés, flocons ou poudre

Effets: Stimule l'appétit et favorise la digestion. Utilisé en naturopathie pour soigner les maladies des voies respiratoires, l'oignon a des effets antibactériens, il prévient les infections et inhibe les inflammations. Il agit aussi positivement sur le taux des lipides sanguins et la pression tout en renforçant le système immunitaire et la circulation sanguine. Les compresses chaudes à l'oignon soulagent en cas d'otites.

Poivre
  • Espèce: Piper nigrum

  • Famille: Pipéracées

  • Autres appellations et variantes: poivre noir, poivre blanc, poivre vert

  • Utilisations:

  • baies séchées entières, concassées ou moulues

  • baies fraîches ou conservées en saumure ou dans le vinaigre

Effets: Stimule l'appétit et favorise la digestion. Son principe actif, la pipérine, soutient le métabolisme. Le poivre activerait aussi la circulation sanguine. Des chercheurs coréens ont constaté que la pipérine a des effets amincissants: «Elle inhibe la formation de nouvelles cellules graisseuses dans le corps», selon les résultats de l'étude.

Poivre de Cayenne
  • Espèce: Capsicum frutescens

  • Famille: Solanacées

  • Autres appellations et variantes: chili, paprika, poivron, piment, poivre long

  • Utilisation:

    La capsaïcine est utilisée dans les crèmes et les patches chauffants.

Effets: La capsaïcine stimule la circulation du sang et présente des propriétés analgésiques. Les crèmes et les patches chauffants soulagent les maux de dos, les tensions, les courbatures et les douleurs rhumatismales. La capsaïcine favoriserait également la digestion tout en améliorant l'humeur et aurait des propriétés antivirales et antibactériennes. L'homéopathie l'utilise comme remède constitutionnel en cas de faiblesse du tissu conjonctif, de faiblesse, de manque de chaleur vitale, d'indolence, de sensation de froid et de manque de réactivité.

Attention! Après avoir appliqué la crème, se laver immédiatement les mains! En effet, tout contact avec les yeux peut avoir de graves conséquences.

Raifort
  • Espèce: Armoracia rusticana

  • Famille: Brassicacées

  • Autres appellations et variantes: raifort, moutarde des Allemands, radis de cheval

  • Utilisations:

    • racine fraîche (râpée)

    • poudre de racine séchée

    • pâte

    • feuilles fraîches

Effets: Stimule l'appétit et favorise la digestion. En usage interne, il renforce l'ensemble du système immunitaire et agit contre les refroidissements et les infections des voies urinaires. En usage externe, il détend les contractures musculaires. Le simple fait de râper la racine de raifort peut soulager les sinus car ses puissantes huiles essentielles pénètrent dans les muqueuses nasales, provoquant des larmes et des sécrétions des sinus.

L’échelle de Scoville

On utilise l'échelle de Scoville pour mesurer la force des piments. Cette échelle, développée en 1912 par le pharmacologue Wilbur L. Scoville, va de 0 à 16 000 000 (capsaïcine pure). Quelques exemples de condiments pour illustrer l'échelle de Scoville:

  • Poivrons: 0 - 500

  • Paprika doux: 500 - 1500

  • Chilis moyens: 1500 – 30 000

  • Poivre de Cayenne: 30 000 – 50 000

  • Piment thaï: 50 000 – 100 000

  • Piment antillais: 100 000 – 350 000

  • Capsaïcine pure: 16 000 000

Des épices pour l'âme et l'esprit

La médecine populaire considère depuis toujours que les épices peuvent avoir des effets positifs sur l'humeur. Aujourd'hui, l'aromathérapie utilise aussi des épices pour restaurer l'équilibre psychologique. Car il a été démontré que les principes actifs des huiles essentielles absorbés par inhalation ne se retrouvent pas seulement dans le sang mais qu'ils agissent aussi au niveau du système nerveux central, influençant ainsi les émotions et l'activité de certaines glandes. On prête aussi à certaines épices des vertus aphrodisiaques. Mais ceci n’a jamais été démontré scientifiquement.

Auteure: Christa Friedli Müller
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Claudia Spätig
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • Eberhard Teuscher: «Gewürzdrogen. Ein Handbuch der Gewürze, Gewürzkräuter, Gewürzmischungen und ihrer ätherischen Öle», Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 2002

  • Irene Dalichow: «Die Gewürzapotheke. Gesund und glücklich mit scharfen Sachen», Goldmann Arkana Verlag, 2006

  • www.lacucina.ch