Les fines herbes en cuisine

Fraîchement coupées, les fines herbes enchantent notre palais. Mais elles sont aussi bonnes pour la santé. Découvrez les principales herbes aromatiques.

On ne peut imaginer la gastronomie sans les fines herbes. Bien dosées, elles ajoutent une touche gustative très particulière à un plat. En plus, les substances végétales secondaires, les huiles essentielles et les vitamines qu’elles contiennent ont un effet bénéfique sur notre organisme. Généralement, la plupart des fines herbes sont utilisées fraîches et ajoutées en fin de cuisson pour qu’elles ne brûlent pas ou qu’elles ne perdent pas leur qualité.

Conserver les herbes

Mais, en cas d’urgence, les herbes lyophilisées disponibles en supermarché peuvent aussi faire l'affaire pour ajouter une note raffinée aux salades ou assaisonner les soupes et les sauces. Il faut toutefois savoir que les herbes séchées ne contiennent pas les mêmes valeurs nutritives que les produits frais.

La méthode de conservation qui conserve le mieux vitamines et goût est la congélation. Les fines herbes qui s’y prêtent bien sont l’aneth, le persil et la sarriette. Il faut commencer par laver les herbes puis les effeuiller. Ensuite, on les broie légèrement avant de les congeler par portion dans un sachet de congélation ou un gobelet de yaourt. Un dernier conseil: congeler de petites feuilles de menthe dans des bacs à glaçons, cela attirera tous les regards lors des fêtes.

Auteur et rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • srf.ch (Gesundheitssendung Puls)

  • Stephanie Wenzel, Wolfgang Funke: «Das Kräuterjahr – Gesund und schön mit der Kraft der Natur, Heyne-Verlag, 2005