Vertiges

Ce qui aide en cas d’hypotension

Lorsque la Terre se met à tourner plus vite que la normale, vous devriez consulter. Mais en cas de troubles de l’équilibre sans gravité, comme une légère hypotension, quelques mesures efficaces aident.

Selon des estimations, une personne sur dix est touchée régulièrement par des vertiges. Daniel Krähenbühl, droguiste diplômé, conseille de toujours consulter un médecin pour déterminer les causes du vertige. Il est en outre important d’éviter les chutes et les accidents. «Une personne sujette aux vertiges devrait réduire ou même éliminer complètement les pièges qui font trébucher comme les talons trop hauts ou encore les tapis dans son logement», conseille Daniel Krähenbühl.

Pression basse

Les personnes ayant une tension basse souffrent souvent de vertiges. Voici quelques mesures permettant de stimuler la circulation sanguine et de prévenir l’hypoglycémie:

  • Bouger régulièrement, par exemple en pratiquant des exercices de coordination, d’équilibre et de gymnastique, en faisant de la randonnée ou de la natation.

  • Manger de manière équilibrée et régulière, boire beaucoup. Eviter l’alcool et la nicotine.

  • En position couchée, penser à se lever tout doucement; éventuellement, le matin, boire un café au lit, avant de se lever.

  • Prendre des douches quotidiennes en alternant l’eau chaude et froide, et en commençant par les pieds.

  • Autres informations et mesures contre les vertiges.

Remèdes naturels contre le vertige

Les remèdes naturels peuvent être d’un grand secours en cas de vertige. Par exemple, les médicaments homéopathiques (Arnica, Calcium phosphoricum, Cocculus ou Conium), les teintures mères ou les sprays spagyriques à base de ginkgo et d’autres substances ayant un effet positif sur la circulation sanguine. «Le gingembre est également efficace en cas de vertige et de nausées, que ce soit sous forme de tisane ou via un remède naturel», déclare Daniel Krähenbühl. Les sels de Schüssler peuvent aussi aider: le n° 3 (Ferrum phosphoricum), le n° 5 (Kalium phosphoricum) et le n° 8 (Natrium chloratum). Sans compter les préparations à base de ginkgo, qui agissent sur la microcirculation dans l’oreille interne et dans le cerveau, comme l’explique le droguiste.

Auteure: Anania Hostettler
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources