La plante du coeur

La sagesse populaire dit qu’il existe une plante pour tout. Pour le cœur, il en existe même plusieurs dont la vedette du hit-parade est incontestablement l’aubépine.

La reine du cœur parmi les plantes est l'aubépine. Les fleurs, les feuilles et les fruits séchés peuvent être consommés en tisane ou en extrait alcoolisé en cas de troubles du système cardiovasculaire, ainsi qu’en cas d’hypotension. L’aubépine augmente la puissance de contraction du cœur, dilate les vaisseaux sanguins et améliore l'oxygénation du muscle cardiaque.

Longtemps avant que les méthodes d’analyse modernes ne rendent possible l’examen des principes actifs des plantes, les fruits rouges et la forme des feuilles de l’aubépine ont été associés au cœur humain. Depuis lors, ses vertus curatives ont été établies dans des études scientifiques. Comme c’est le cas pour d’autres remèdes végétaux, les préparations à base d’aubépine sont bénéfiques pour la santé mais elles ne remplacent pas les médicaments prescrits par des médecins. Ces remèdes se prêtent toutefois très bien à accompagner et favoriser le processus de guérison.

Equilibrant et apaisant

Effet équilibrant sur le cœur:

  • Le lycope: On utilise les parties aériennes de la plante, cueillies juste avant la floraison. Les teintures ainsi obtenues servent à traiter l'hyperthyroïdie légère et ses symptômes, à savoir la nervosité et les palpitations cardiaques.

Pour un effet calmant, il convient d'utiliser:

  • La mélisse: si une insécurité cardiaque apparaît combinée à des maux d’estomac, le remède conseillé est la mélisse. Son efficacité en cas d'anxiété et de problèmes d'endormissement a été reconnue scientifiquement.

  • La passiflore: ses feuilles sont utilisées en phytothérapie pour combattre l'agitation nerveuse, les tensions, l'irritabilité et l'anxiété ainsi que tous les troubles du sommeil et les problèmes cardiaques qui peuvent en résulter.

  • L'arbre aux serpents: il est utilisé depuis des siècles en médecine indienne. Ses racines contiennent 60 alcaloïdes différents. Le mélange d’alcaloïde a un effet apaisant, hypotenseur et il améliore l’humeur. Comme les alcaloïdes sont des principes actifs très puissants, ils peuvent être utilisés uniquement sous forme homéopathique ou spagyrique.

Régulation de la circulation

Comme le cœur et la circulation sanguine sont intimement liés, une bonne circulation peut contribuer à la prévention des problèmes cardiaques.

  • Les plantes médicinales asiatiques que l'on retrouve dans les médicaments tibétains peuvent soutenir la circulation sanguine.

  • La petite pervenche (Vinca minor), essentiellement utilisée en homéopathie, est bonne pour la circulation.

  • Ginkgo: selon les connaissances actuelles, le ginkgo (graines et extraits) est particulièrement efficace pour stimuler la circulation sanguine.

  • Romarin: les médecines naturelles utilisent le romarin sous forme de tisane pour stimuler la circulation sanguine et contre les ballonnements. Le romarin a un effet régulateur sur la circulation et les nerfs et serait donc particulièrement recommandé pour fortifier en douceur les cœurs vieillissants.

  • Gui/feuilles d‘olivier: les tisanes et les teintures aident en cas de légère hypertension.

  • Quand il s’agit de soulager le cœur en favorisant le drainage de l'organisme, on peut par exemple prendre le sel de Schüssler n° 8.

Demandez conseil à votre droguiste avant de prendre les plantes mentionnées.

Sondage

Croyez-vous au pouvoir des plantes pour le cœur?

Veuillez patienter...
Auteurs: Didier Buchmann, Katharina Rederer et Christa Friedli Müller
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • «Tribune du droguiste»