Super aliments pas mieux que les produits indigènes

On parle beaucoup de super-aliments exotiques qui sont des bombes de nutriments. Mais les fruits et les légumes suisses aussi. Pour garder beauté et santé, rien ne vaut une alimentation équilibrée et variée.

Grenade, papaye, baies de goji ou avocat… Il existe un grand nombre d’aliments contenant des substances qui ont des propriétés dont on dit qu’elles sont bonnes pour la santé et qui sont censés nous apporter la beauté. Par exemple, les graines de chia sont supposées agir contre le risque d’infarctus et les baies de goji sont un remède anti-âge. Mais il n’existe pas de preuves scientifiques de propriétés exceptionnelles de ce qu’on appelle les super-aliments.

Il est aussi difficile d’analyser l’effet des nutriments sur la santé et la beauté car la manière de s’alimenter et le style de vie varient d’un individu à l’autre.

Pommes et carottes hors-jeu?

Denise Egli, spécialiste en alimentation et en substances vitales, explique: «Les super-aliments ont une teneur élevée en nutriments et sont sains.» Même plus sains que les aliments indigènes? «Non!», précise Denise Egli. Les carottes et les pommes, par exemple, contiennent aussi beaucoup de nutriments bénéfiques à la santé comme des vitamines, du bêta-carotène et des substances végétales secondaires – voire même plus que les super-aliments. «Les aliments exotiques doivent faire un long trajet. Pendant lequel ils peuvent perdre beaucoup de vitamines», ajoute Denise Egli.

Manger équilibré est le plus sain

L’experte avertit en outre qu’il est inutile de consommer uniquement certains aliments parce qu’ils sont considérés comme particulièrement sains. «Si l’on boit deux litres de jus de fruits par jour, qu’on renonce aux glucides ou que le seul légume qu’on mange est le brocoli, on a alors une alimentation déséquilibrée qui ne nous rendra ni plus beau, ni en meilleure santé.»

Denise Egli recommande plutôt: «Il vaut mieux manger équilibré, varié, de saison et régional.» Cela permet de fournir au corps tous les principaux nutriments. Si en plus on opte pour des produits de production biologique, on absorbera alors moins de produits anti-parasitaires et on ménagera le sol et l’environnement.

Quand faut-il prendre des compléments alimentaires?

Les compléments alimentaires ne peuvent pas compenser une alimentation déséquilibrée. Selon l’experte Denise Egli, ils s’adressent avant tout à des personnes qui souffrent de carences en nutriments. Il est important de profiter de conseils professionnels, par exemple ceux d’un droguiste, et n’hésitez pas à parler d’une supplémentation avec votre médecin.

Auteure: Vanessa Naef
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • Denise Egli, spécialiste en alimentation et en substances vitales