Les substances végétales secondaires

Les plantes sources de santé

Les plantes contiennent des substances secondaires végétales. Celles-ci les protègent de leurs ennemis mais elles sont aussi saines pour nous autres humains.

Le terme de phytamine s'utilise aussi pour désigner les substances végétales secondaires. Ce sont des substances que l'on trouve dans les plantes (par ex. les fruits et les légumes) mais aussi dans le vin rouge et certains thés. A l'origine, ce sont des substances qui défendent la plante contre ses ennemis ou contre les attaques microbiennes. Elles donnent en outre aux aliments leur couleur et leur goût.

Les substances végétales secondaires sont aussi saines pour les êtres humains. Bien que les preuves scientifiques de leur efficacité soient encore rares, de nombreux experts les classent volontiers à proximité des nutriments classiques. Voici un aperçu des principaux principes actifs et de leurs sources.

Caroténoïdes

Effets/fonctions: stimulation des défenses immunitaires, protection de la peau et des muqueuses. Sources: carottes, tomates, épinards, chou vert, poivrons, abricots.

Sulfides

Effets/fonctions: protection contre les maladies cardiovasculaires, les infections, les lésions cellulaires, les inflammations et les troubles de la digestion. Sources: ail, oignons, poireau.

Saponines

Effets/fonctions: stimulation du système immunitaire, prévention des maladies cardiovasculaires, réduction du cholestérol. Sources: avoine, légumineuses, asperges, épinards.

Glucosinolates

Effets/fonctions: diminution du risque de certains cancers. Sources: choux, raifort, cresson, choucroute, moutarde.

Monoterpènes

Effets/fonctions: anti-infectieux et antimicrobien. Sources: agrumes, épices (cumin, anis), fenouil, basilic.

Phyto-œstrogènes

Effets/fonctions: prévention des maladies cardiovasculaires, réduction du cholestérol. Sources: avocats, soja, noix, légumineuses.

Polyphénoles

Effets/fonctions: prévention des lésions cellulaires, des infections, des inflammations et des maladies cardiovasculaires. Sources: chou rouge, radis, oignons rouges, aubergines, raisin, cerises, vin rouge, café, thé noir et thé vert.

La teneur en substances végétales secondaires des aliments dépend considérablement de la sorte de légumes ou fruits dont il s'agit, de la saison, du degré de mûrissement, ainsi que des conditions de croissance, de récolte et de stockage de la plante.

Une question de dosage

Notre régime alimentaire occidental nous fournit en moyenne 1,5 gramme de substances végétales secondaires par jour. Les spécialistes déconseillent généralement de les absorber de façon isolée. Car la science estime qu'il existe d'importantes interactions entre ces substances et les vitamines, les sels minéraux et les oligo-éléments. Autrement dit, même les substances bénéfiques à la santé peuvent avoir des effets négatifs en cas de surdosage. Par conséquent, il est particulièrement important de demander conseil en droguerie avant d'entreprendre une cure de substances végétales secondaires et de respecter le dosage recommandé.

Auteures: Silvia Stähli-Schönthaler et Petra Gutmann
Traduction: Daphné Grekos
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • d-inside