Fatigue printanière

Un phénomène en principe normal

Etre un peu fatigué et sans énergie en début d’année, c’est tout à fait normal. Une droguiste livre ses conseils pour commencer le printemps plus en forme.

Enfin le printemps! Le soleil brille, un léger souffle d’air se fait sentir. Un véritable bonheur! S’il n’y avait pas cette maudite fatigue printanière. Claudia Haus, droguiste ES: «Les principales causes de la fatigue printanière sont la hausse des températures qui agit sur la circulation sanguine et les changements hormonaux.» Quand les jours rallongent, la production de mélatonine, une hormone du sommeil, diminue. Cela peut détériorer la qualité du sommeil et rendre l’endormissement plus difficile. On est alors fatigué durant la journée.

Davantage de lumière!

Le manque de vitamine D qui apparaît souvent en hiver peut aussi fatiguer car de nombreux processus métaboliques ne fonctionnent plus de manière optimale. «Le corps assimile la vitamine D principalement via les rayons du soleil. Il la synthétise lui-même dans la peau. En hiver, quand les jours sont sombres et courts et qu’il fait froid, on reste la plupart du temps à l’intérieur et on n’est pas suffisamment exposé au soleil.» La fatigue printanière n’est pas dangereuse. Sauf si, par exemple, on conduit une voiture en étant fatigué et non concentré et qu’on travaille sur une machine. La droguiste voit même du positif dans la fatigue printanière. «C’est un signe qu’il est temps de détoxiner son corps et de lever le pied.» La médecine douce peut soutenir et renforcer ce processus.

7 conseils de la droguiste Claudia Haus

1. Aidez votre corps à se détoxiner. Les tisanes pour le métabolisme de la droguerie, les mélanges spagyriques ou des teintures de plantes avec du pissenlit, du bouleau et de l’ortie sont très efficaces. «Ils stimulent les fonctions hépatiques et biliaires et aident à éliminer les toxines de l’organisme», explique Claudia Haus. Les sels de Schüssler nos 4, 6, 8, 9 et 10 ont les mêmes effets. Ils existent en poudre, en comprimés ou en sticks. Conseil supplémentaire de la droguiste: le pissenlit frais en salade ou le jus de bouleau sont riches en vitamines et contribuent en outre à la détoxination.

2. Buvez beaucoup d’eau ou de tisane non sucrée. C’est bon pour l’équilibre hydrique du corps.

3. La racine d’éleuthérocoque a fait ses preuves contre la fatigue, les problèmes de concentration et l’épuisement. On la trouve en droguerie sous la forme de capsules ou en teinture.

4. En cas de carence en vitamine D, vous devriez prendre des préparations de vitamine D disponibles en droguerie.

5. Les extraits de levure végétale peuvent chasser la fatigue. «La vitamine B qu’ils contiennent renforce les nerfs et le corps», explique Claudia Haus.

6. Bougez suffisamment dans la nature. C’est bon pour la circulation sanguine. «Le vert de la nature a un effet relaxant sans fatiguer les yeux », explique la droguiste. Consultez moins votre téléphone portable et évitez de regarder les écrans. Travailler trop sur un ordinateur ou passer trop de temps sur son smartphone fatigue beaucoup les yeux.

7. Assombrissez complètement la chambre à coucher avant d’aller au lit pour que le corps sécrète de la mélatonine et que vous puissiez bien vous endormir sans vous réveiller durant la nuit.

N’hésitez pas à demander conseil dans votre droguerie. Les droguistes vous aideront à trouver le remède qui vous convient le mieux avec un dosage adapté. Ils pourront aussi évaluer si la fatigue est due à une autre cause plus sérieuse et, le cas échéant, vous recommander de consulter un médecin

Sondage

Vous sentez-vous souvent fatigué et sans énergie au printemps?

Veuillez patienter...
Auteure: Vanessa Naef
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • Claudia Haus. droguiste ES

  • www.usz.ch