Conseils pour un bon thé

Quoi de plus agréable en hiver que de se blottir sur le canapé en dégustant une tasse de thé? Bien infusée, cette boisson chaude est un pur bienfait.

Lors de la préparation du thé, on n'a pas toujours assez de temps pour lui rendre suffisamment hommage. Pourtant, il est important de savoir comme réussir une bonne tasse de thé. La quantité de thé et la durée d'infusion dépendent de la sorte de thé choisi et des préférences individuelles. Pour que la tisane puisse déployer tous ses arômes, les herbes médicinales doivent infuser en flottant librement dans un pot préalablement chauffé. Après infusion, il faut verser la tisane dans une deuxième théière en la filtrant à travers une passoire. Pour simplifier les choses, on peut tout à fait utiliser un pot avec une grande passoire ou un grand filtre à thé. Il est important de n'utiliser que de l'eau fraîche du robinet avec un degré de dureté de sept au maximum. Plus l'eau est douce, meilleur est le thé. L'eau calcaire forme une mousse indésirable et influence les arômes.

Le sucre et ses alternatives

Alors que l'on devrait normalement boire les tisanes médicinales «pures», on peut tout à fait sucrer les tisanes bues pour le plaisir.

Et il existe des alternatives au sucre cristallisé: miel, sucre candy, gouttes de stévia ou édulcorants artificiels sont autant de variantes permettant d’adoucir son thé. Ceux qui n’aiment pas les boissons aussi douces et qui sont ouverts à des expériences nouvelles peuvent affiner gustativement leur thé avec du gingembre, du jus d’orange, de citron ou de pommes, ainsi que différentes épices comme le poivre, le clou de girofle, la cardamome, l’anis ou la cannelle. A chacun de trouver quel ingrédient convient le mieux à son mélange de thé. Découvrez-le en essayant les différentes possibilités!

Sondage

Quelle est votre sorte de thé préférée?

Veuillez patienter...
Auteur et rédaction: Hans Wirz
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • «Tribune du droguiste»