Les limites de la cosmétique naturelle

On trouve des déos, des sprays pour les cheveux et des mascaras naturels… Mais certains produits traditionnels tiennent mieux et plus longtemps. Explications et conseils.

La cosmétique naturelle n’irrite pas la peau, agit de manière naturelle et ne contient pas d’ingrédients qui pourraient nuire à l’homme et à l’environnement. Mais la cosmétique conventionnelle a encore de l’avance dans quelques domaines. Ainsi, les mascaras et les produits coiffants synthétiques tiennent mieux et les déos traditionnels empêchent les odeurs de transpiration pour plus longtemps. Helene Elmer, droguiste: «Il y a certes en permanence des recherches et des tests mais, actuellement, toutes les substances de synthèse ne peuvent pas encore être remplacées par des naturelles. Si l’on utilise des produits de synthèse dans certaines situations, cela ne nuit pas à sa santé.» Mais au quotidien, on devrait le plus souvent possible utiliser des produits naturels. «Moins on recourt à la chimie, mieux c’est.»

La droguiste donne quelques conseils pour l’utilisation des déos, shampoings et produits de coiffage naturels:

Soins des cheveux

Le passage à un shampoing de cosmétique naturelle peut s’accompagner de cheveux qui prennent l’allure de paille les premières semaines. Les substances de synthèse contenues dans les shampoings traditionnels comme le silicone et les PEGS qui donnent de la souplesse aux cheveux se détachent des cheveux qui deviennent secs et cassants. La droguiste connaît cette sensation: «Au début, j’ai plutôt souffert. Je ne pouvais plus coiffer et mettre en forme mes cheveux convenablement.» Mais dès que les cheveux se sont habitués au nouveau produit, ils retrouvent leur éclat et deviennent à nouveau plus doux. Contre les cheveux de paille, on peut utiliser des produits de soins pour les cheveux naturels contenant de l’aloé vera ou de l’huile d’abricot et d’argan. Ces substances végétales hydratent. Il existe également des shampoings spéciaux qui promettent par exemple davantage de volume ou d’éclat ou qui luttent contre les pellicules. N’hésitez pas à demander conseil dans votre droguerie!

Déos

Les déos traditionnels promettent d’éviter les odeurs de transpiration jusqu’à 48 heures. Plutôt pratique. Mais ils contiennent souvent de l’aluminium. Celui-ci est soupçonné de provoquer des cancers ou Alzheimer. Même si un déo ne contient pas d’aluminium, il peut y avoir beaucoup de chimie à l’intérieur. Dans les déodorants certifiés naturels, on trouve des extraits végétaux comme de la sauge, du citron et du romarin qui combattent les odeurs de transpiration et parfois de la camomille qui apaise la peau. Ces déos contiennent aussi souvent de l’alcool. Il agit contre les bactéries qui sont responsables de l’odeur de transpiration et est adapté comme support de parfum. «Les personnes qui ont une peau sensible devraient utiliser des roll-ons car ceux-ci contiennent généralement moins d’alcool que les sprays et ils irritent ainsi moins la peau», précise Helene Elmer.

Cependant, les déos de cosmétique naturelle n’offrent pas une garantie de 48 heures. Il faudrait donc en remettre toutes les 4 à 5 heures. «Idéalement sur une peau propre et sèche, pour qu’il pénètre mieux.»

Coiffage, maquillage et mascara

Il est possible de fabriquer des produits comme des sprays pour les cheveux ou des mousses avec des cires naturelles et peu de substances animales. «Mais ils ne sont pas comparables aux produits de coiffage traditionnels», précise Helene Elmer. Pour des coiffures particulières, il faudrait donc utiliser des marques conventionnelles. C’est valable aussi pour les maquillages et les mascaras qui doivent particulièrement bien couvrir ou tenir. «Pour le quotidien, j’utilise des produits naturels, mais j’opte pour des produits de synthèse pour les moment particuliers.»

Sondage

Avez-vous déjà utilisé des produits de cosmétique naturelle?

Veuillez patienter...
Auteure: Vanessa Naef
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • Helene Elmer, droguiste