Le mal de l’altitude

En randonnée, on atteint rapidement une altitude de plus de 2000 mètres. De nombreuses personnes perçoivent déjà les premiers symptômes du mal de l’altitude à cette hauteur.

Vous avez probablement déjà vu ce phénomène. Vous êtes en montagne et vous installez tranquillement pour un pique-nique après avoir terminé votre montée. Vous sortez le paquet de chips du sac à dos et voyez qu’il s’est transformé: il est tout rond et prêt à éclater. Raison: il souffre du mal de l’altitude.

Notre corps également réagit à l’altitude et à la raréfaction de l’oxygène. Cela se voit en particulier sur la respiration et le cœur. La cause en est que la pression de l’air diminue au fur et à mesure que l’on monte et ainsi la pression partielle de l’oxygène. Cela réduit l’absorption de l’oxygène dans les poumons. Dès 3000 mètres au-dessus de la mer, le manque d’oxygène provoque dans le corps des réactions complexes: la respiration devient plus difficile. Le corps essaie de recevoir davantage d’oxygène en inspirant plus profondément alors que la performance de pompe du cœur augmente.

Le corps perd davantage de liquide en raison de la respiration plus difficile. Le besoin en eau est normalement de 1,5 à 2,5 litres mais cette valeur peut monter à 5 à 8 litres par jour à très haute altitude. Il faut aussi respecter certains particularités pour l’alimentation solide.

S'alimenter en montagne

Les aliments doivent être le plus riche possible en glucides et pourtant le plus digeste possible. Les graisses fournissent certes deux fois plus d’énergie (degré d’efficacité élevé), mais elles ont besoin de davantage d’oxygène pour être brûlées. Les graisses sont par ailleurs peu économiques à haute altitude. Les pommes chips sont ne sont donc pas tellement recommandées.

Par ailleurs: ceux qui en montant en montagne souffrent de symptômes aigus du mal de l’altitude comme une respiration nettement plus difficile, des maux de tête, des vertiges, un sentiment d’impuissance, des troubles de la vue, etc doivent immédiatement redescendre à plus basse altitude.

Sondage

Que faites-vous si vous rencontrez des vaches allaitantes en randonnée?

Veuillez patienter...
Auteure et rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann