Fer: bons et mauvais gestes

Comme le fer est difficilement absorbé par l’organisme, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté. Voici les gestes à éviter et des trucs pour l’assimiler plus facilement.

Le fer est un oligo-élément que l’organisme absorbe difficilement. Mais certains aliments en favorisent l’assimilation, alors que d’autres au contraire l’inhibent. Ainsi, l’absorption de fer non héminique est doublée par la vitamine C et favorisée aussi par la consommation simultanée de viande, volaille et poisson. Voici d'autres conseils pour une alimentation qui peut aider les végétariens en particulier à absorber le fer:

  • Buvez un verre de jus d’orange avec chaque repas.

  • Ajoutez quelques gouttes de citron à vos mets.

  • Accompagnez votre pain complet d'un morceau de poivron rouge.

  • Prenez des compléments de vitamine C.

L’homéopathie peut également favoriser l’absorption du fer, tout comme un mélange spagyrique à base de myrtilles ou comme les sels minéraux du Dr Schüssler (no 3, Ferrum phosphoricum associé à no 2, Calcium phosphoricum).

Aliments qui inhibent

D’autres aliments comme le café, le thé, le vin, le jus de raisin et le lait inhibent en revanche l’absorption du fer. Pour éviter cet effet, mieux vaut ne pas consommer les boissons susmentionnées pendant les repas principaux. De même, les plats prêts à l’emploi peuvent contenir des additifs alimentaires qui entravent l’assimilation du fer.

Prudence également avec de nombreux médicaments devant être pris à long terme comme la cortisone, les antibiotiques ou les diurétiques.

Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • «d-inside»