Tempête automnale dans la tête

De nouveau mal à la tête! La faute au temps peut-être. Le meilleur moyen de lutter est de bouger beaucoup en plein air.

Fatigue, problèmes cardiovasculaires, douleurs articulaires ou maux de tête et migraine. Le temps peut être un facteur déclencheur de nombreux maux. Christina Koppe, du Service météorologique d’Allemagne, s’intéresse depuis longtemps aux éventuels effets du climat et de la circulation atmosphérique sur notre santé. «Une chose est sûre: le temps et le climat ont des effets, même limités, sur la santé», assure cette spécialiste en biométéorologie. Si l’on considère le corps humain comme un grand vase sur lequel s’exercent différentes influences, comme le stress, les maladies chroniques et les conditions environnementales, le temps peut effectivement parfois être la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Des interactions multifactorielles sont très certainement en jeu lorsque les troubles de la santé sont liés à la météo. «Un organisme sain et en forme peut plus rapidement s’adapter à un changement de temps qu’un organisme affaibli», résume Christina Koppe.

Néfastes changements de temps

Lors des changements de saison, le corps doit s’adapter aux nouvelles conditions climatiques et aux températures. Christina Koppe: «Pour ce faire, le corps a besoin d’environ 10 % de plus d’énergie en hiver qu’en été», explique la météorologue. La régulation hydrique et électrolytique de l’organisme est aussi concernée. Le corps a parfois de la peine à s’acclimater aux fréquents changements. Une des conséquences de ces processus de variations pourrait se manifester par des migraines et des maux de tête. La recherche n’a pas encore étudié les origines physiologiques précises de ce phénomène mais une chose est sûre pour la spécialiste: «Les périodes de haute pression en automne, durant l’été indien par exemple, sont bénéfiques à la santé, les troubles diminuent.» Peut-être aussi parce que ces journées permettent de faire encore une fois le plein de soleil.

Sortir à l’air frais

Pour se préparer à affronter les variations météorologiques de l’automne, Christina Koppe recommande de faire des balades au grand air. Car même un léger entraînement d’endurance renforce les capacités de défense de l’organisme. Le corps apprend à s’adapter à tous les temps, qu’il pleuve, qu’il vente ou que le soleil brille. En plus de dormir suffisamment et d’adopter une alimentation saine, le sauna peut aussi être utile. «Mais avec modération. Et les personnes qui souffrent de problèmes cardiovasculaires devraient d’abord en parler à leur médecin», précise Christina Koppe.

L’an dernier, le Service météorologique d’Allemagne a réalisé un sondage représentatif et demandé aux participants quel temps pesait le plus sur leur moral et leur physique. «Nous n’avons pas pu définir un temps précis sur la base des réponses obtenues. Mais les changements de temps et les conditions climatiques tempétueuses en particulier sont souvent ressentis comme négatifs. A l’inverse, la plupart des gens se sentent bien à très bien quand il fait beau, sans qu’il fasse trop froid ou trop chaud.»

Sondage

Quelle est l'origine de vos maux de tête?

Veuillez patienter...
Auteure: Denise Muchenberger
Rédaction: Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»