Céphalées de tension

Le manque de mouvement et le stress peuvent provoquer des céphalées de tension. La prise d’antalgiques n’est pas une solution à long terme. Des méthodes douces contribuent à garder la tête froide.

Les céphalées de tension sont des douleurs sourdes et de pressions qui augmentent progressivement au cours de la journée. Elles s’atténuent souvent lorsque l’on bouge ou pense à autre chose. Les céphalées de tension sont donc très différentes des migraines – lesquelles se caractérisent par des élancements ou des pulsations, généralement ressentis d’un seul côté de la tête et dont l’activité physique empire les symptômes.

«Les principaux facteurs à l’origine des céphalées de tension sont les problèmes de dos, le stress et le changement de temps», explique le droguiste Christoph Strauss. Cependant des problèmes psychiques ou physiques, des tensions nerveuses, la consommation de tabac ou d’alcool, des troubles de la vue ou la consommation régulière de médicaments contre la douleur peuvent aussi provoquer des maux de tête. Comme les maux de tête sont souvent un des symptômes du syndrome prémenstruel, les femmes sont nettement plus victimes de céphalées de tension que les hommes.

Le traitement des céphalées

Si les maux de tête apparaissent régulièrement, il est recommandé de consulter un médecin pour exclure un problème organique. On peut ensuite tenir un journal de la douleur pour pouvoir déterminer exactement de quel type de douleurs il s’agit. Ce document permet aussi au droguiste d’affiner ses conseils. La médecine allopathique et la médecine complémentaire proposent de nombreux médicaments pour soulager les maux de tête.

  • Les remèdes comme le paracétamol, combiné à la caféine, ou l’ibuprofène conviennent bien pour des usages ponctuels, pour atténuer rapidement la douleur.

  • Le sel de Schüssler n° 7 favorise l’assimilation du magnésium et atténue les douleurs. Le premier jour, prendre 3 à 6 fois 10 comprimés, dilués dans un verre d’eau tiède. Ensuite, pendant environ six mois, prendre 5 fois par jour un comprimé et le laisser fondre dans la bouche.

  • La valériane, le houblon, la mélisse et la fleur de la passion ont des propriétés calmantes et aident à surmonter les situations de stress.

  • Les personnes sensibles aux changements de temps peuvent mettre quelques gouttes d’huile essentielle de menthe ou d’un complexe homéopathique spécifique sur les tempes, le front et la nuque.

  • Les traitements hépato-biliaires améliorent souvent la situation des personnes qui souffrent de maux de tête. La tisane pour le foie et la vésicule biliaire stimule les fonctions hépatiques.

En cas de maux de tête fréquents, mais pas chroniques, le droguiste Christoph Strauss recommande de faire une cure d’au moins un mois de gouttes de plantes fraîches: «Le mélange comporte de l’écorce de saule et de pétasite, qui soulagent les crampes et les douleurs, de la lavande, de l’encens et du romarin pour la détente et la régulation du système vasculaire.»

Sondage

A quelle fréquence souffrez-vous de maux de tête?

Veuillez patienter...
Auteurs: Flavia Kunz et Didier Buchmann
Rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Claudia Spätig
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • «d-inside»