La peau au masculin et au féminin

Une différence très fine

A première vue, la peau masculine présente des avantages par rapport à celle des femmes. Mais avec les bons soins, aussi bien les hommes que les femmes peuvent faire du bien à leur peau.

Peu importe que l’on soit un homme ou une femme, on trouvera des lignes de soins pour les deux sexes dans les rayons de la droguerie. Car cela fait sens, comme le souligne la dermatologue Malgorzata Rylska. En effet, la peau des femmes n’est pas constituée de la même manière que celle des hommes et nécessite donc des soins différents.

Toutes les peaux ne se ressemblent pas

«La peau des hommes est un peu plus épaisse que celle des femmes, soit environ 16 % ou 0,2 millimètre», précise la dermatologue. La peau masculine est aussi pourvue de glandes sébacées plus grandes, lesquelles produisent du sébum. C’est pourquoi ce sont surtout les adolescents et les jeunes adultes de sexe masculin qui sont confrontés à des problèmes d’impuretés. D’autant que la testostérone, hormone masculine, stimule la production de sébum alors que l’œstrogène, son pendant féminin, la freine.

«Le pH est aussi plus bas chez les hommes et les fibres de collagène sont reliées entre elles dans la peau pour former un maillage, ce qui rend la structure plus ferme», poursuit Malgorzata Rylska. Chez les femmes, les fibres de collagène, protéines raffermissantes propres à la peau, sont parallèles, ce qui rend leur peau plus douce. «Mais elles ont aussi plus vite des rides que les hommes dont la peau est plus ferme.»

Et il y a encore autre chose dont les hommes sont plus richement dotés par la nature: la mélanine, un pigment naturel qui intervient dans la coloration de la peau et donc le bronzage. Ainsi, les hommes bronzent normalement plus rapidement que les femmes et sont surtout mieux protégés contre les rayons UV. «De ce point de vue, la peau masculine présente effectivement de nombreux avantages», admet la dermatologue. Mais les femmes échappent à une chose: les douloureuses irritations et inflammations qui surviennent dès que la barbe commence à pousser chez les jeunes hommes. En particulier après le rasage, car la production excessive de sébum conduit à une présence accrue de germes à la surface de la peau.

Le savon et l’eau ne suffisent pas

Comme chaque peau est différente, avec ses défauts et ses avantages, il est important de trouver un soin qui correspond bien à ses besoins. Pour ce faire, mieux vaut accorder suffisamment de temps à un entretien de conseil personnalisé.

Le droguiste Martin Vetterli est bien conscient des différences entre les peaux féminines et masculines, ainsi que des importantes influences environnementales. Alors que nos aïeux pouvaient encore se contenter de se laver le visage avec de l’eau et du savon, cela ne suffit plus aujourd’hui car les rayons UV sont devenus plus forts en raison de la diminution de la couche d’ozone. «A cela s’ajoutent les particules de la pollution atmosphérique, des radicaux libres qui agressent la peau et favorisent le processus de vieillissement», ajoute le droguiste.

Autant de raisons qui font qu’il est essentiel de bien nettoyer la peau. On peut utiliser une lotion de lavage douce, une mousse ou un tonique. Et faire un peeling de temps en temps est aussi très bénéfique – surtout quand on utilise des produits de maquillage qui sollicitent encore plus la peau. Le gommage élimine les cellules mortes et aide ainsi la peau à vieillir plus sainement.

Il est aussi important d’avoir une bonne protection pour le jour, souligne le droguiste: «Soit un soin de jour nourrissant, qui contient un filtre UV.» Alors que les crèmes pour hommes ont une texture plus légère, puisque leur peau doit surtout être hydratée, celles pour femmes sont plus riches. «Comme les hommes ont naturellement une production plus élevée de sébum, les crèmes riches en lipides peuvent favoriser les impuretés.» Les fluides et gels hydratants conviennent aussi à la peau masculine. «Il est important de se sentir à l’aise avec son soin, car, finalement, on l’utilise tous les jours.»

Des rides, au secours!

Aussi bien les femmes que les hommes n’échappent pas au processus naturel de vieillissement. Mais celui-ci commence plus tôt chez les femmes car la structure de leur peau est plus fine. Les hommes auraient cependant tort de se réjouir trop vite: si leurs rides se forment plus tard, elles n’en sont que plus marquées. «Quand le processus de vieillissement se met en marche, il démarre vraiment. La peau masculine se relâche alors rapidement, des cernes sombres se forment car l’élasticité de la peau diminue beaucoup. Au final, les poches sous les yeux apparaissent plus rapidement et les rides sont plus profondes», précise le droguiste.

Sondage

Utilisez-vous des produits de soins pour la peau?

Veuillez patienter...

Ce qui aide, c’est de mener une vie saine, d’adopter une alimentation équilibrée et de boire suffisamment. Car de mauvaises habitudes alimentaires, de même que des intolérances alimentaires ou la consommation de tabac ou d’alcool (en quantité excessive) peuvent nuire à la peau et favoriser le processus de vieillissement. Par ailleurs, la peau est un organe doté d’une excellente mémoire: les personnes qui aimaient passer de longues heures au soleil, sans protection, durant leur jeunesse présentent par la suite des risques plus élevés de cancer de la peau. Les péchés de jeunesse peuvent ainsi être source de futurs problèmes de peau, voire de modifications cutanées.

Trouver les meilleurs soins

Résumons: il est essentiel de toujours bien protéger la peau des rayons UV et des influences environnementales. Et si les hommes devraient renoncer aux crèmes riches en lipides et bien hydrater leur peau, les femmes peuvent opter pour des produits aux textures plus riches. Fluides, crèmes ou autres produits de soins: votre droguerie vous aidera à déterminer ce qui vous convient le mieux. Le choix est très vaste et comprend des produits adaptés à tous les types de peau. Votre peau vous en sera reconnaissante!

Auteure: Denise Muchenberger
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Elisabeth von Grünigen-Huber, droguiste ES et responsable du département Politique et branche de l’Association suisse des droguistes
Sources
  • Tribune du droguiste

  • Martin Vetterli, droguiste ES

  • Dr med. Malgorzata Rylska, dermatologue à l’Hôpital cantonal des Grisons