Troubles liés au fructose

Certaines personnes ne peuvent pas correctement digérer le fructose. Elles souffrent de maux de ventre, de diarrhées ou même de vomissements.

Le fructose est un sucre simple qui se trouve dans les fruits, les douceurs, les boissons sucrées mais également dans certains produits à teneur réduite en sucre. Même les aliments qui s’adressent aux diabétiques contiennent souvent beaucoup de fructose.

Malabsorption du fructose

Certaines personnes ne peuvent pas assimiler correctement le fructose, elles souffrent de ce qu’on appelle une malabsorption du fructose. Elles ne le tolèrent qu'en petites quantités et ressentent déjà des troubles nets dès 25 grammes et même moins. Cette quantité équivaut à environ trois pommes de taille moyenne.

En cas de malabsorption du fructose, l’intestin grêle ne l’assimile pas. Au lieu de ça, il est transformé dans le gros intestin par des bactéries en acides gras à courte chaîne. Cela provoque des maux de ventre, des crampes abdominales, des ballonnements, de la diarrhée, de la constipation, une sensation de lourdeur dans le haut de l’abdomen, des nausées, un sentiment de malaise général, des vomissements ou des remontées acides.

Les spécialistes ne savent pas exactement quel est le nombre de personnes concernées par une mauvaise absorption du fructose. D’un point de vue médical, la maladie n’a pas de conséquences sérieuses, mais elle peut être très pénible pour ceux qui en souffrent.

En cas de suspicion de malabsorption du fructose, des tests sanguins ou un examen des voies respiratoires pourront confirmer le diagnostic.

Intolérance héréditaire au fructose

Il ne faut pas confondre la malabsorption du fructose avec une intolérance héréditaire au fructose. Cette dernière est un déficit enzymatique congénital qui est cependant très rare: seule une personne sur 20'000 environ souffre de cette maladie. Les symptômes sont des troubles gastro-intestinaux, ainsi que les conséquences d’une hypoglycémie comme des nausées, des vomissements, des frissons, des accès de transpiration, une pâleur, une certaine léthargie ou des convulsions. Si les personnes concernées continuent de prendre du fructose, elles risquent alors de subir de graves dommages au foie et aux reins. Elles doivent donc absolument éviter tous les aliments qui en contiennent.

Auteures: Vanessa Naef et Bettina Epper
Rédaction: Bettina Epper
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • aha! Centre d’Allergie Suisse