Conservation naturelle avec des épices

Agents conservateurs, exhausteurs de goût: quasiment tous nos aliments contiennent des additifs. Mais certaines épices peuvent aussi lutter contre les bactéries, les virus et les champignons.

De nombreux produits dans les rayons alimentaires contiennent des additifs, que ce soient des plats précuisinés, des produits allégés ou des soupes instantanées. Mais le pain, le yaourt ou les fruits et légumes déjà coupés sont aussi additionnés d’émulsifiants, d’arômes et d’hormones.

Pas de risque pour la santé

L’industrie alimentaire doit indiquer les additifs sur l’emballage. Sabina Helfer, porte-parole de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV): «Les substances qui sont introduites dans les aliments ne représentent pas de risque pour la santé dans les produits autorisés et dans les quantités admises.» Les autorités de contrôle cantonales qui mènent des contrôles des denrées alimentaires aléatoires vérifient toujours que les additifs soient correctement déclarés. «En outre, les producteurs sont aussi tenus à des auto-contrôles», poursuit la porte-parole.

Le professeur Gerhard Franz de l’Institut de biologie pharmaceutique de l’Université de Ratisbonne (D) est d’avis que les consommateurs peuvent totalement faire confiance à l’industrie alimentaire. «Dans nos pays, on peut partir du principe que la dose fixée n’est pratiquement pas dommageable pour l’être humain», dit-il. Seules les personnes sensibles pourraient réagir de manière allergique aux conservateurs si elles souffrent par exemple d’une allergie aux pollens ou aux noix. «Les réactions allergiques aux additifs peuvent se manifester par des éruptions cutanées. Une altération des muqueuses, la goutte au nez ou des diarrhées peuvent aussi en être des signes», ajoute-t-il. Dans de tels cas, vous devriez consulter votre médecin pour voir si vous supportez les agents conservateurs.

Des épices à la place de la chimie

Il existe désormais des alternatives naturelles aux conservateurs artificiels. Des épices comme l’origan, la sauge, le clou de girofle, le thym, la cannelle ou l’ail sont des tueurs efficaces de bactéries, selon des chercheurs américains. «Ils contiennent des huiles essentielles, donc des substances volatiles qui agissent contre les micro-organismes et assurent la conservation des aliments», explique le professeur Franz qui s’intéresse aux huiles essentielles depuis longtemps. L’huile essentielle de clou de girofle, par exemple, se prête bien pour conserver des confitures. Les épices comme l’origan et la marjolaine peuvent être ajoutées à des charcuteries ou des produits à base de viande pour les protéger des champignons et des bactéries. Et l’acide salicylique obtenu à partir de l’écorce de saule a aussi fait ses preuves comme agent conservateur.

Le professeur est convaincu que l’industrie alimentaire va davantage faire recours aux substances naturelles pour conserver les produits à l’avenir. Même si ce changement implique une dépense supplémentaire. «Si les consommateurs veulent davantage de naturel, les producteurs suivront cette tendance.»

Sondage

Qu’est-ce qui prime pour vous en matière d’alimentation?

Veuillez patienter...
Auteure: Denise Muchenberger
Rédaction: Bettina Epper
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • «Tribune du droguiste»