Aucune chance pour les virus

Durant la saison froide, le système immunitaire a fort à faire pour repousser les assauts des virus et des bactéries. L'échinacée améliore les défenses immunitaires.

Pour affronter les hôtes indésirables comme les virus et les bactéries, la nature a doté les humains de solides défenses immunitaires. Les chercheurs estiment que plus de 90 % des infections passent inaperçues. Autrement dit, les cellules immunitaires éliminent les agents pathogènes sans même que la personne atteinte ne s'en rende compte. Mais que faire en cas d'infection plus importante? Hansjörg Merz, de la droguerie Reform Merz à Schiers (GR), conseille alors d'agir rapidement: «N'attendez pas que le picotement dans la gorge ne se transforme en angine ou que le refroidissement n'évolue en grippe. En réagissant rapidement, on peut généralement arrêter un début d'infection avec de simples produits naturels.»

L'échinacée protège des virus

La nature dispose de solides atouts qui rendent le recours aux médicaments superflu et c'est particulièrement vrai pour les refroidissements. «De nombreuses plantes contiennent des substances antivirales», confirme Hansjörg Merz. Une des plus connues est sans doute l'échinacée, Echinacea purpurea, qui est aussi cultivée en Suisse. Il a été prouvé que cette très ancienne plante médicinale indienne augmente les défenses immunitaires contre les virus. Les préparations à base d'échinacée peuvent être prises dans un but thérapeutique ou de manière préventive. Dans ce cas, elles réduisent les risques de contracter refroidissements, rhumes ou autres infections grippales. Même les petits enfants et les nourrissons peuvent prendre cet antiviral sous forme spagyrique ou homéopathique.

Les sentinelles du système immunitaire

Pour augmenter l'effet protecteur des plantes médicinales, les drogueries ont l'habitude de combiner plusieurs plantes. On obtient ainsi des remèdes naturels et des méthodes qui accroissent les défenses immunitaires.

  • Plantes médicinales avec propriétés antivirales et/ou antibactériennes. Exemples: Umckaloabo (Pelargonium sidoides), échinacée, eupatoire chanvrine.

  • Plantes médicinales avec des propriétés immunomodulantes. Exemples: éleuthérocoque, ginseng, millepertuis.

  • Remèdes naturels pour différentes zones à problème, par exemple spray bucco-nasal, gouttes pour les oreilles, huiles à inhaler, pommade contre les refroidissements, tisane pectorale, etc.

  • Compléments alimentaires avec des substances actives qui renforcent les défenses de l'organisme. Exemples: jus de baie d'argousier, propolis, Strath.

  • Préparations de substances vitales avec des principes actifs isolés ou combinés. Exemple: les préparations retard qui diffusent de la vitamine C dans le sang tout au long de la journée.

  • Bains chauds et huiles corporelles qui renforcent la fonction de protection naturelle de la peau et vous enveloppent dans un cocon protecteur. Exemples: huile de millepertuis, huile essentielle de romarin.

  • Mesures physiques simples comme par exemple les douches nasales avec des solutions salines isotoniques qui renforcent la muqueuse nasale, ainsi que des pommades qui empêchent les virus, les bactéries et les allergènes de se déposer sur la muqueuse nasale.

Sondage

Comment vous protégez-vous contre les refroidissements?

Veuillez patienter...
Photo: © Gallus Tannheimer / pixelio.de
Auteure: Irina Wald
Rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»