Traiter la phase aiguë

Des sprays nasaux aux gouttes pour les yeux en passant par des comprimés. Votre droguerie propose de nombreux médicaments contre le rhume des foins.

– Les personnes allergiques aux pollens souffrent: les yeux pleurent sans arrêt, le nez coule et les crises d'éternuement succèdent l'une à l'autre. Mais ce tableau n'est pas une fatalité. Il est possible de traiter naturellement les troubles aigus. Conseils du droguiste ES Lukas Zogg:

Remèdes naturels

Homéopathie et spagyrie
  • Bon pour les yeux
    Les gouttes pour les yeux homéopathiques ou un spray spagyrique avec de l'euphraise apaisent les muqueuses et soulagent ainsi les démangeaisons et les yeux qui coulent. Conseil: nettoyer de temps en temps les yeux avec des produits qui contiennent des lipides. Vous éliminerez ainsi les corps étrangers et fournirez en même temps des lipides au film lacrymal. Ils sont importants pour la couche grasse du film lacrymal.

  • Lorsque le nez coule et qu'on éternue souvent, les sprays nasaux contre le rhume des foins homéopathiques ou spagyriques peuvent aider. Ils soulagent les démangeaisons et ont des effets apaisants sur les muqueuses. En outre, ces sprays forment une fine couche protectrice élastique sur la muqueuse nasale. Cela empêche les substances irritantes de pénétrer.

Sels de Schüssler

Les sels de Schüssler peuvent soulager plusieurs symptômes aigus du rhume des foins. L’idéal est la combinaison du sel no 8 (Natrium chloratum) et du no 3 (Ferrum phosphoricum). En cas de crise aiguë, prendre un comprimé tous les quarts d’heure. Si par ailleurs, on souffre de démaingeaisons dans la gorge, prendre en plus le sel no 6 (Kalium sulfuricum). La combinaison des sels varie en fonction des troubles.

Conseil: les sels de Schüssler peuvent aussi être pris à titre préventif.

Gemmothérapie

Un spray contenant du cassis permet de soulager les yeux qui démangent et qui coulent et les grattements dans le nez. Le cassis a des effets antiallergiques et anti-inflammatoires. Le spray aux plantes peut être utiliser plusieurs fois par jour.

Solutions salées
  • Lorsque le nez coule et qu'on éternue souvent, les rinçages nasaux soignants contenant de l'eau salée aident. Cela permet de rincer les pollens, la poussière et les agents pathogènes qui se déposent sur les muqueuses.

  • Les sprays nasaux hypertoniques contiennent davantage de sel marin que les solutions salées habituelles. Ils ont des effets décongestionnants et peuvent libérer un nez bouché. «Il faut généralement bien se moucher après le rinçage. On a ensuite la paix pendant un moment», explique le droguiste Lukas Zogg.

Compresses

Les compresses rafraîchissantes soulagent les yeux qui brûlent. Il suffit d'imbiber un tissu avec de l'eau ou du thé noir et l'appliquer pendant 15 à 20 minutes sur les yeux fermés.

Attention: la camomille a certes des effets anti-inflammatoires mais n'utilisez pas de tisane de camomille pour les compresses. Elle est faite à partir de fleurs de camomille et contient des pollens qui pourraient irriter les yeux. Il faut plutôt utiliser les extraits de camomille disponibles en droguerie. Ils sont exempts de particules de fleurs.

«Les remèdes naturels cités ne présentent aucun effet secondaire indésirable. Ils peuvent donc être administrés sans autre à des enfants ou des personnes âgées», précise le droguiste.

Et les antihistaminiques?

Pour ceux qui préfèrent la médecine académique, il existe des comprimés, des collyres et des sprays pour le nez ou les yeux contenant des antihistaminiques. L'histamine, un neurotransmetteur libéré par le corps, joue un rôle important en cas d'allergies et dans le système immunitaire. C'est l'histamine qui est à l'origine des troubles. Les antihistaminiques peuvent réduire l'effet de l'histamine ou même le supprimer. «Ils soulagent très rapidement. Mais ils peuvent provoquer des interactions avec d'autres médicaments et fatiguent», ajoute Lukas Zogg.

Mais il existe des antihistaminiques de deuxième génération qui ont moins d'effets secondaires. Ils ne sont toutefois pas en vente en droguerie. Il faut demander conseil à son médecin.

En finir avec les allergies aux pollens

On trouve en outre des thérapies contre les allergies aux pollens qui peuvent même faire complètement disparaître les symtômes. Ce sont l'immunothérapie spécifique, l'hyposensibiliksation ou la désensibilisation. Le système immunitaire apprend alors à supporter les intrus normalement inoffensifs que sont les pollens. Il est possible de procéder à une hyposensibilisation en médecine naturelle ou chez un médecin, par exemple avec des gouttes, des comprimés ou des injections.

La droguerie, premier recours

En cas de suspicion de rhume des foins, la droguerie est le premier endroit où demander conseil. Les droguistes chercheront avec vous le meilleur remède ou vous enverrez chez le médecin, si nécessaire. «Les personnes qui souffrent d'asthme allergique ou d'une brusque détresse respiratoire devraient directement se rendre chez leur médecin». conseille le droguiste.

Sondage

Comment traitez-vous votre rhume des foins?

Veuillez patienter...
Auteure: Vanessa Naef
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources