Le lait maternel: le meilleur pour bébé

Le lait maternel est incontestablement le meilleur aliment pour bébé. Pendant l'allaitement, il faut penser à adapter les menus maternels pour contribuer à la bonne santé du nourrisson.

Le lait maternel est incontestablement le meilleur aliment pour le nouveau-né. Sa composition est idéalement adaptée aux besoins du bébé. Ce que confirme Marlen Niederberger, droguiste diplômée: «Il faudrait, si possible, allaiter bébé pendant six mois. Le lait maternel est toujours disponible, frais, à la bonne température et d’une hygiène parfaite.»

Et l’allaitement présente aussi des avantages pour la mère: la succion du bébé active la sécrétion d’ocytocine, hormone qui provoque des contractions de l’utérus. Ces dernières accélèrent la cicatrisation de la paroi utérine. Enfin, les mères qui allaitent leur enfant retrouvent généralement leur poids habituel sans avoir besoin de suivre un régime particulier.

Mon bébé boit-il suffisamment?

Les mères qui allaitent en particulier se demandent souvent si leur bébé boit suffisamment. Astrid Bach, sage-femme et conseillère en allaitement de Bienne (BE), conseille souvent des jeunes mères qui se demandent si leur bébé boit suffisamment. Elle explique ce à quoi il faut veiller et donne des conseils.

  • Au début, le bébé peut boire 10 à 14 fois en l’espace de 24 heures – il faudrait l’allaiter aussi souvent qu’il le souhaite.

  • Contrôlez que vous entendez bien un bruit de déglutition à chaque succion. Certains bébés sucent, mais ne boivent pas.

  • Les premiers jours, le bébé peut perdre jusqu’à 10 % de son poids. Après, il devrait reprendre en moyenne 10 à 20 grammes par jour de manière à retrouver son poids de naissance après 3 semaines au plus tard.

  • Le bébé devrait mouiller ses langes 5 à 6 fois par jour et avoir 3 à 5 selles par jour.

  • Le bébé est content et donne l’impression d’être en santé.

  • Impossible de suralimenter le bébé: quand il est rassasié, il ferme la bouche.

Alimentation de la mère

Comme pendant la grossesse, la mère devrait surveiller son alimentation pendant la période de l’allaitement. Elle devrait notamment privilégier les aliments riches en calcium. Cet élément est important pour la formation des os, des dents et pour la croissance de l’enfant en général. La mère devrait donc consommer beaucoup de produits laitiers et complets ainsi que des fruits et des légumes, du poisson très régulièrement et de temps en temps de la viande. Mais attention: tout ce qui est bon au palais n’est pas forcément bon pour bébé. Certains aliments (poireaux, oignons, agrumes, etc.) peuvent en effet provoquer des ballonnements ou des diarrhées, voire irriter les fesses du nouveau-né.

Outre son alimentation, la mère doit aussi adapter sa façon de boire. Car le lait maternel contient tous les éléments liquides dont bébé a besoin. Une femme qui allaite devrait donc boire au minimum deux litres par jour. De préférence de l’eau, des tisanes aux fruits et des jus non sucrés. Les drogueries proposent aussi des tisanes qui activent la production de lait.

Allaitement mixte

Toutes les mères n’ont pas la possibilité d’allaiter leur enfant. Lorsque le lait maternel ne suffit pas à satisfaire l’appétit du nouveau-né, la solution idéale est l’allaitement mixte. «Ce terme signifie que le nourrisson commence par téter. Puis la mère complète son alimentation avec un biberon à base de lait initial», explique la droguiste diplômée Marlen Niederberger. Il est important que bébé tète toujours les deux seins jusqu’à ce qu’ils soient vides afin de stimuler la production du lait. Pensez à placer le biberon à portée de main pour pouvoir faire une transition tout en douceur.

Auteure: Jacqueline Graber et Bettina Epper
Traduction: Daphné Grekos et Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • Astrid Bach, sage-femme et conseillère en allaitement