Des dents saines… à tout âge

Pour conserver des dents saines, il faut les nettoyer soigneusement, et ce durant toute la vie. Voilà à quoi il faut veiller, particulièrement si l'on est plus âgé.

«Comme les adultes négligent souvent les mesures préventives à partir d'un certain âge, ils sont confrontés à des problèmes de gencives, de parodontose ou de chutes de dents», explique le Dr méd. dent. Markus Neuwirth, de Berne. La sécheresse buccale, conséquence d’une diminution de la production de salive, est aussi un problème récurrent. Des modifications dans les habitudes alimentaires, des maladies ou les effets secondaires de certains médicaments peuvent contribuer à différents problèmes dentaires ou buccaux.

Une bonne hygiène buccale peut prévenir les maladies ou soulager les douleurs. «Il est important de traiter chaque patient de manière individuelle», explique la droguiste Mirjam Keller.

Problèmes bucco-dentaires et moyens d’y remédier:

Caries

Les caries apparaissent la plupart du temps sur les collets des dents, lorsque la gencive se retire et que des restes de nourriture peuvent s'y accumuler. Après chaque repas, il faut éliminer les dépôts de nourriture, aussi entre les dents. Les produits contenant du fluor offrent une bonne protection. Pour le nettoyage des espaces interdentaires, les brosses à dents spéciales ou les cure-dents en bois – plus faciles à utiliser que les fils dentaires – sont très efficaces. Pour les habitués du fil dentaire, choisir plutôt un fil ciré; il se glisse plus facilement entre les dents.

Sécheresse buccale

La sécheresse buccale peut provenir d'une maladie ou d'un manque d'apport liquide. Elle apparaît souvent suite à la prise de médicaments, notamment les préparations contre les troubles circulatoires, les laxatifs ou les antidépresseurs. Il est important de stimuler la production de salive en buvant beaucoup. L'huile d'olive ou de lin fait souvent des miracles: prenez simplement un peu d'huile dans la bouche, crachez et rincez à l'eau. Les personnes ne supportant pas le goût de l'huile peuvent recourir à des sprays ou à des chewing-gums sans sucre. Les préparations à base de fluor doivent si possible présenter un pH neutre. Pour stimuler la sécrétion salivaire, vous pouvez aussi avoir recours au sel de Schüssler n°8 ou à des essences spagyriques à base de marronnier d'Inde ou de belladone.

Irritation de la muqueuse buccale

Des modifications même minimes de la mâchoire – ne serait-ce que suite à une perte de poids – peuvent faire perdre son assise à une prothèse. De surcroît, une prothèse mal ajustée ou mal entretenue constitue un véritable réservoir à bactéries et irrite la muqueuse buccale. Une fois par jour, il faudrait non seulement nettoyer la prothèse, mais également les parties de la muqueuse qu'elle recouvre à l'aide d'une brosse à dents douce. Le dentiste quant à lui renouvelle la couche sous-jacente tous les deux à trois ans et remplace si nécessaire les dents de la prothèse soumises à forte contribution. Il peut aussi poncer les surfaces qui posent problème. La prothèse peut être nettoyée en profondeur à l'aide d'ultrasons.

Toujours utiliser une brosse à prothèse spéciale! Pour le nettoyage, ne pas prendre de pâte dentifrice, mais un produit de vaisselle manuel ou un savon de pH neutre. En effet, la pâte dentifrice contient un élément abrasif qui attaque la surface de la prothèse et crée un terrain propice aux bactéries. Désinfectez et désodorisez la prothèse deux à trois fois par semaine à l'aide d'une préparation à base de chlorhexidine ou d'une tablette de nettoyage spéciale.

Sondage

Un simple brossage des dents ne suffit pas. Comment prenez-vous soin de vos dents?

Veuillez patienter...
Photo: © Fancy
Auteure: Christa Friedli
Rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • «Tribune du droguiste»