Sus aux sucres cachés

Les Suisses avalent quelque 40 kilos de sucre par an – souvent sans le savoir. On pense au sucre dans les gâteaux et les glaces mais pas toujours à celui caché dans la moutarde et le ketchup.

De nos jours, tous les enfants savent que les boissons sucrées comme le Coca contiennent énormément de sucre. Mais qu’en est-il du ketchup, par exemple? C’est une sauce pour épicer les plats, elle ne contient donc pas de sucre. Faux! Nombreux sont les aliments qui renferment bien plus de sucre que l’on pourrait l’imaginer. Récapitulatif des principales erreurs que nous commettons:

«Le sucré, je ne cours pas après»

Si vous pensez échapper au sucre en avalant un plat tout prêt bien épicé, vous avez de fortes chances de vous tromper. Même si le sucre est en principe utilisé pour rendre les mets plus sucrés, il sert aussi à donner du goût aux plats épicés et piquants. Cachés dans les condiments et les sauces, ces sucres cachés sont omniprésents et ne reculent pas même devant nos saucisses bien-aimées!

«Les produits allégés contiennent peu de sucre»

Pauvres en graisse, les produits allégés sont vendus au consommateur en lui promettant des miracles de minceur. Mais cela ne signifie pas forcément que le sucre ne va pas jouer les invités surprise. D’autant que ce genre d’aliments favorise les fringales et stimule l’appétit. Attention donc à ce qualificatif trompeur…

«Les yaourts aux fruits, c’est vraiment sain»

Souvent, les yaourts aux fruits sont bien moins sains que l’on pourrait l’imaginer. Il n’est pas rare d’y trouver l’équivalent de dix morceaux de sucre. Pour savoir ce que vous ingurgitez, mieux vaut acheter un yaourt nature non sucré et y ajouter les fruits de votre choix.

«Beaucoup de goûters pour enfants contiennent un supplément de lait»

Le lait, quoi de plus sain? Mais vous avez peu de chances d’en trouver dans les goûters pour enfants – qui sont en général de simples sucreries, donc à consommer avec modération.

«S’il n’y a pas écrit sucre, c’est qu’il n’y en a pas»

Faux! Pour mieux attirer les clients, de nombreux produits ne déclarent pas le sucre en tant que tel sur les emballages. On parlera plutôt de fructose, lactose, glucose, etc. Pour connaître la véritable quantité de sucre, il convient de consulter le tableau des valeurs nutritives du produit en question.

Auteur et rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Daphné Grekos
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • Office fédéral de la statistique