Des bases pour neutraliser les acides

La meilleure façon d'éviter une hyperacidité est d'adopter une alimentation basique. Pas besoin de renoncer à tout, il faut garder la mesure. Les petits écarts sont faciles à compenser.

«En cas d'acidité excessive dans l'organisme, il est important de savoir ce qu'est l'acidité, quelles sont ses conséquences et quels sont les aliments au pouvoir acidifiant», explique le droguiste diplômé Urs Nussbaumer de Steinhausen (ZG). Un changement d'alimentation consistant à privilégier les éléments vitaux basiques (alcalins) permet de neutraliser durablement l'acidité. Un tel changement n'exige aucune restriction radicale ni aucune privation.

Les recommandations liées à l'équilibre acido-basique se recoupent largement avec celles d'une alimentation saine et équilibrée: mangez beaucoup de fruits et légumes, mangez des céréales et des produits laitiers en quantité raisonnable et prenez garde aux graisses. Préférez les viandes maigres et le poisson. Buvez en quantité; une boisson basique idéale est le petit-lait, tiré de la fabrication du fromage. Il contient des sels minéraux aux effets régulateurs, des protéines et du lactose, qui exerce une action favorable sur la flore intestinale.

Combiner judicieusement les aliments

Pour soutenir le processus de neutralisation des acides, il faut veiller à combiner les aliments acidifiants, alcalinisants ou neutres de manière appropriée. Aidez-vous du tableau des aliments si vous ne connaissez pas les propriétés de certains aliments.

Ce tableau permet de vérifier quels aliments ont un pouvoir acidifiant ou alcalinisant, en fonction de l'indice PRAL. Cette valeur indique en milliéquivalent (mEq) le taux de pH de l'urine et les acides éliminés, en fonction des aliments consommés.

  • Plus l'indice PRAL est bas (–), plus un aliment donné possède un effet alcalinisant.

  • Plus le PRAL est élevé (+), plus un aliment forme des acides dans l'organisme.

Quelques exemples:

  • Les aliments suivants ont un pouvoir alcalinisant: les fruits séchés, les abricots, les bananes, les amandes, la laitue, les marrons, les épinards, le chou-fleur, le céleri, les pommes de terre, ainsi que la crème.

  • En revanche, les douceurs, la charcuterie, les œufs, le fromage à pâte molle, les flocons, les pâtes et le séré sont acidifiants.

Menu acide ou basique

Voici deux exemples de menus:

Excès d'acides

Après un tel repas, votre terrain sera acide

120 g de viande de veau, 40 g de riz complet, 150 g de petits pois et 125 g séré aux fruits = 30,6 mEq d'acides en excès.

Excès de bases

Après un tel repas, votre terrain sera basique

150 g de cabillaud avec 2 pommes de terre, 150 g d'épinards et 125 g de yogourt aux fruits = 28,3 mEq de bases en excès.

Aliments acides ou basiques?

Savez-vous si une pomme est acide ou basique? Et qu'en est-il du chocolat ou du vin rouge? Testez vos connaissances.

Il n'est pas indispensable pour autant de veiller à l'équilibre acido-basique à chaque repas. Il est même permis de grignoter parfois. L'important est de préserver cet équilibre sur la durée, c'est-à-dire sur plusieurs semaines ou plusieurs mois. Lorsque l'alimentation ne fournit pas suffisamment d'éléments basiques (par exemple durant les jours de fête), on peut compléter par des comprimés basiques pour rétablir l'équilibre acido-basique. N’hésitez pas à demander conseil dans votre droguerie.

Si votre corps risque de souffrir d’acidose ou si une hyperacidité s’est déjà installée, vous pouvez aider votre corps efficacement en bougeant régulièrement. En effet, une activité physique régulière a une influence positive sur l’équilibre acido-basique car l’apport supplémentaire en oxygène favorise la régulation de l’équilibre acido-basique.

Sondage

Savez-vous où en est votre équilibre acido-basique?

Veuillez patienter...
Auteure: Flavia Kunz
Rédaction: Nadja Mühlemann
Traduction: Laurence Strasser
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • «d-inside»

  • IPEV Institut für Prävention und Ernährung, Ismaning