Rhumatisme: aides pratiques au quotidien

Gros manches pour les couteaux et les brosses à dents, languette à la fermeture éclair ou clous dans une planche – des astuces simples peuvent vous faciliter le quotidien quand vos mains vous font mal.

Des mains douloureuses en raison de rhumatismes ne parviennent plus à saisir, manipuler et agir aussi fermement que des mains en bonne santé. Des choses aussi banales que boutonner un chemisier ou ouvrir une boîte de conserve ne sont plus possibles ou alors avec peine. Mais il est possible de maîtriser le quotidien sans grandes restrictions grâce à quelques astuces malignes. Important: il faut absolument utiliser de tels moyens car ils ne sont pas seulement un soutien, ils protègent et ménagent également vos articulations.

Une foule de conseils

Respectez les règles de base suivantes pour ménager vos articulations au quotidien.

  • Répartissez toujours le poids sur les deux bras et les deux mains quand vous portez des charges.

  • Portez les petits objets toujours le plus près possible du corps.

  • Changez fréquemment de position, bougez de temps en temps, faites des pauses.

  • Evitez les fortes pressions ou les chocs.

Il existe des trucs simples pour toutes les situations de la vie quotidienne qui déchargent les mains.

  • Bouger dans l’axe. La force musculaire de la main trouve son origine dans l’avant-bras. Lorsque ces deux parties du corps sont alignées, la transmission des efforts est optimale et la pression qui s’exerce sur l’articulation réduite au minimum. Les moyens auxiliaires comme le couteau à pain à poignée inclinée évitent de plier l’articulation: la main se place dans le prolongement direct de l’avant-bras. Le mouvement de scie est facile à exécuter et préserve les articulations.

  • Utiliser l’effet de levier. Pour de nombreux gestes du quotidien impliquant un mouvement de rotation, l’effet de levier permet de décupler les forces sans solliciter excessivement les articulations. Un ouvre-bouteille adapté permet de venir à bout de tous les bouchons, lisses ou striés, même serrés à fond.

Sondage

Que faites-vous pour maintenir vos articulations en forme?

Veuillez patienter...
  • Minimiser les efforts nécessaires. Deux mains sont plus efficaces qu’une seule. Répartissez les charges à parts égales entre le côté gauche et le côté droit et utilisez un accessoire comme l’ouvre-couvercle à vis pour ouvrir les bocaux munis de ce type de couvercles. Il vous suffit de le fixer sur un couvercle à vis de 2,5 à 9 cm de diamètre et de tourner les ailettes au maximum. Il est ensuite facile de dévisser le couvercle à l’aide du long manche en acier inoxydable; l’effet de levier fait le reste.

  • Renforcer les manches et les poignées. Lorsque les articulations des doigts sont touchées par une maladie rhumatismale, tenir un crayon, une poignée ou un manche fins tient du calvaire, car ces mouvements nous obligent à crisper la main. Elargir les manches est une solution: en agrandissant la surface de contact, les doigts sont plus détendus. La main adopte une position dynamique. Les tubes en caoutchouc-mousse sont idéaux pour cela. Ces élargisseurs sont utiles pour tous les objets quotidiens comme les brosses à dents, les couverts, les crayons ou les poignées de porte. On peut acheter certains de ces moyens auxiliaires tout prêts. Mais on peut très bien aussi les fabriquer soi-même avec des tuyaux ou des tubes en mousse ou en caoutchouc.

  • Fixer. Tout ce qui se trouve sur des supports antidérapants n’a pas besoin d’être fixé en plus. Si vous voulez mettre du beurre sur une tranche de pain, une planchette ou une assiette avec un bord surélevé peuvent aider. Et il suffit d’un peu d’adresse pour bricoler un tel moyen auxiliaire: quelques clous dans la planche à pain suffisent pour immobiliser une tranche de pain.

  • Electrique plutôt que mécanique. Un ouvre-boîte fonctionnant avec des piles est une grande aide. Vous n’avez pas besoin de tenir la boîte ou l’ouvre-boîte pendant le processus.

  • Tirer. En cas de difficultés pour boutonner votre chemisier ou votre chemise, vous pouvez utiliser un enfile-boutons. Il s’agit de petites boucles métalliques fixées à un manche avec lesquelles vous pouvez tirer les boutons à travers les boutonnières. Vous pourrez également mieux attraper et monter votre fermeture éclair en l’équipant d’anneaux ou de chaînes.

  • Demandez de l’aide. Si vous êtes sérieusement touché par des rhumatismes, vous ne pouvez plus faire certaines choses. Dans ce cas, il est important d’avoir recours à de l’aide. Vos proches ou des amis pourront peut-être vous soulager des travaux les plus pénibles. Idéalement, expliquez à votre famille, à vos amis et à vos collègues de travail pourquoi vous ne pouvez pas faire un certain travail ou que vous aimeriez bien vous en dégager.

Photos: © Ligue suisse contre le rhumatisme
Auteure et rédaction: Bettina Epper
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • Ligue suisse contre le rhumatisme

  • Heinz Scholl «Aktiv gegen Rheuma» A. Vogel’s neue Schriftenreihe, 2003

  • Dr med. Susanne Holst, Ulrike Meiser «Kursbuch Rheuma», Südwest Verlag, 2004

  • Brochure «Protection des articulations» de la Ligue suisse contre le rhumatisme