Traiter l’acné

Les boutons et les comédons ne sont pas seulement gênants – ils peuvent aussi être très douloureux. Un traitement adapté permettra à la peau de respirer à nouveau librement.

En plus du nettoyage et des soins de la peau, le traitement en tant que tel de l’acné joue un rôle important. Règle primordiale: il ne faut jamais presser les boutons et les comédons! Car le sébum s’écoule alors non seulement vers l’extérieur, mais également dans les couches inférieures de l’épiderme où une inflammation peut se propager rapidement. En cas de boutons isolés, appliquer un gel asséchant et désinfectant.

En cas d'acné aigu, caractérisé par de gros boutons sur le visage, le dos ou le décolleté, le traitement classique est constitué de remèdes à base d'acide salicylique et de soufre colloïdal. «Ces substances permettent de dissoudre les dépôts de cellules mortes et sont souvent utilisées en combinaison avec un remède aux propriétés antiseptiques», explique Regula Isler, droguiste dipl. féd. ES. Les personnes souffrant d'acné aigu (peau très rouge parsemée de nombreuses pustules) ou ayant suivi sans succès un autotraitement devraient demander conseil à leur médecin. Cela vaut aussi pour les personnes que l’acné fait souffrir psychiquement.

Traiter l’acné de l‘intérieur

Pour lutter contre l’acné de l’intérieur, les produits homéopathiques ou spagyriques préparés individuellement peuvent être utilisés. Stimuler l’activité du métabolisme en buvant des tisanes spéciales ou un mélange spagyrique et en buvant suffisamment d’eau, ce qui favorise l’élimination des toxines. Après une possible aggravation des comédons et des boutons au cours des premiers jours, la peau se purifie et son aspect s’améliore. La vitamine E favorise la guérison des inflammations et améliore la régénération de la peau.

Sondage

Se moque-t-on de toi à l'école à cause de tes boutons?

Veuillez patienter...
Auteures: Flavia Kunz et Menta Scheiwiler Sevinç
Rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • «Tribune du droguiste»