Le mélancolique

Le tempérament mélancolique se développe avec les années. Le mélancolique est introverti et instable. Sur le plan psychique, il est facilement triste et mélancolique.

Selon la théorie des humeurs, connue aussi comme théorie des quatre éléments, les individus peuvent être classés selon quatre caractères. On trouve le colérique, le flegmatique, le sanguin et le mélancolique. Ces quatre types ont chacun des forces et des faiblesses typiques qu’il s’agit de compenser. Le positif et le négatif se rapportent aussi bien au comportement qu’à la santé.

Evolution lente

Il manque souvent de joie-de-vivre et d’énergie pour entreprendre. Chez lui, les maladies évoluent généralement lentement. Son alimentation devrait se baser sur des aliments chauds et humides.

Il devrait donc manger des légumes cuits (vapeur) plutôt que des crudités et beaucoup d’herbes aromatiques chaudes, comme le basilic, la marjolaine, le thym ou le gingembre. La bourrache est très bonne pour le mélancolique. En médecine naturelle, la bourrache symbolise la gaieté et doit éveiller la joie de vivre. Les feuilles de bourrache sont bonnes en salade ou en soupe. On peut extraire de l’huile de ses graines foncées. Les betteraves rouges, la viande d’agneau et plus généralement la viande de jeunes animaux font aussi du bien au mélancolique. Il devrait remplacer le sucre par le miel pour adoucir ses mets. Les tisanes pour l’estomac lui sont conseillées pour stimuler la chaleur.

La médecine naturelle considère que les différents caractères sont présents dans chaque individu. L’idée de base de la théorie des quatre éléments se retrouve dans de nombreuses thérapies comme modèle explicatif du tableau clinique ou des douleurs.

Sondage

Sanguin, flegmatique, mélancolique, colérique: est-il important de connaître les différents caractères?

Veuillez patienter...
Photo: © ASD
Auteure: Ann Kugler
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Claudia Spätig
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • Christian Heimüller et Andreas Beutel: «Schüssler-Salze. Typgerechte Behandlung nach den vier Elementen», Südwest-Verlag, 2011

  • Christina Casagrande: «Praxis Spagyrik. Nach Alexander von Bernus», Haug Verlag, 2011