Champignons vitalisants: renouveau d’une tradition

La demande de champignons à usage thérapeutique connaît un essor insoupçonné. Le secret de la mycothérapie réside dans des substances bioactives qui peuvent même être un complément de traitement en cas de cancer.

Les champignons vitalisants occupaient une place importante dans la médecine de nos ancêtres. Il y a quelque 5000 ans, le célèbre homme des glaces «Ötzi» aurait ainsi soulagé ses maux de ventre en consommant du polypore de bouleau.

Une longue tradition

La Chine passe pour être le grand centre de ce que l’on appelle aujourd’hui la mycothérapie. Les champignons vitalisants font en effet partie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) depuis des siècles. La mycothérapie s’utilise aussi depuis longtemps au Japon, en Corée et à Singapour – aujourd’hui essentiellement pour le traitement du cancer.

En Europe, les nonnes et les moines d’antan connaissaient aussi les vertus curatives des champignons. Mais ce savoir s’est perdu au fil du temps. Et surtout avec l’apparition, au 19e siècle, des premiers médicaments produits à grande échelle. Les champignons étaient difficilement cultivables et bien moins rentables que les produits chimiques ou les plantes médicinales. Seuls les homéopathes ont continué d’utiliser les champignons supérieurs.

La mycothérapie moderne a vu le jour lorsqu’en 1968, le Japonais Tetsuro Ikekawa a pu démontrer que certains champignons vitalisants pouvaient combattre la croissance des tumeurs. Par la suite, de nombreuses autres études ont permis de démontrer les effets pharmacologiques de plus de 700 champignons différents. D’ailleurs le lentinane, substance extraite du shiitaké, est autorisé aujourd’hui au Japon pour le traitement du cancer.

Un délice qui devient médicament

Le secret de ces champignons qui font du bien à la santé réside dans les substances bioactives (composés chimiques) qu’ils contiennent. Ces champignons sont en outre riches en nutriments importants, comme les fibres alimentaires, les protéines, les oligo-éléments, les sels minéraux et les vitamines.

Les aubergines farcies au shiitaké ou des shiitakés grillés sont de véritables délices pour les amateurs de champignons. Mais les personnes qui veulent profiter des vertus thérapeutiques de ces champignons devraient plutôt les consommer en préparations: sous forme fraîche ou séchée, en poudre ou en extrait, en capsules ou en comprimés.

  • La poudre de champignon contient tous les composants séchés et moulus du champignon, y compris les précieux nutriments que sont les vitamines, les sels minéraux et les oligo-éléments. Elle convient en particulier aux personnes qui souhaitent purifier ou drainer leur organisme.

  • L’extrait de champignon aide à soutenir le système immunitaire. Celui-ci est fabriqué à partir de champignons réduits en poudre et renferme tous leurs composants hydrosolubles, notamment des polysaccharides. En revanche, il ne contient plus les fibres alimentaires difficiles à digérer. Les personnes sujettes aux ballonnements supportent donc mieux l’extrait que la poudre de champignon.

Recommandations d’usage

Le traitement à base de champignons vitalisants peut durer plusieurs mois. Certaines personnes ressentent une amélioration après quelques jours seulement tandis que d’autres, en particulier celles qui souffrent de troubles chroniques, doivent attendre quelques mois. Les préparations de champignons vitalisants conviennent aussi bien aux adultes qu’aux enfants. Le dosage dépend du type de problème et de son ampleur ainsi que de l’utilisateur. Demandez conseil à votre droguiste.

La mycothérapie est pratiquement exempte d’effets secondaires. C’est rare, mais il arrive cependant que des personnes qui souffrent d’allergies alimentaires ou d’allergie à la pénicilline réagissent de manière allergique aux produits à base de champignons vitalisants. Le shiitaké, par exemple, peut provoquer des éruptions cutanées. Dans ce cas, il convient d’arrêter le traitement et d’entreprendre un nettoyage intestinal. Votre droguiste vous indiquera volontiers comment procéder. Les préparations de champignons n’ont en principe pas d’interactions avec les autres médicaments. Mais il est quand même préférable de discuter avec son médecin traitant avant d’entamer une cure de champignons.

Pas de commande sur internet

Nombreux sont les sites internet qui vendent des champignons. Mais il peut être dangereux de recourir à ces offres car les effets des champignons sur la santé et la vitalité dépendent beaucoup de leur qualité et de la manière dont ils ont été cultivés. Les champignons absorbent facilement des pesticides qui peuvent nuire à la santé. La liste des risques ainsi encourus est longue. Elle va des affections chroniques et aiguës de la peau aux malformations congénitales en passant par un complément de traitement en cas de cancer, d’infertilité ou d'intoxications. Les pesticides figurent parmi les polluants toxiques les plus dangereux de notre environnement. Il est donc important de n’acheter ses champignons que dans des points de vente officiels. Les champignons issus de cultures contrôlées portent le label bio de l’Union européenne.

Photo: © ASD
Auteure: Vanessa Naef
Rédaction: Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»