Explications sur les rêves lucides

Dans les «rêves lucides», on sait qu’on rêve et on peut consciemment diriger le rêve. Le Dr Daniel Erlacher explique ce qui se passe et comment ce phénomène fonctionne.

Dans les rêves lucides, l’impossible devient possible. Vous pouvez vivre ce dont vous avez toujours rêvé. Le Prof. Dr Daniel Erlacher de l’Université de Berne est très intéressé par ce phénomène: «Un rêve lucide commence dès que la personne qui dort remarque qu’elle rêve. A partir de ce moment, il est possible de reprendre le contrôle et de diriger le déroulement du rêve.» Mais les rêves lucides ne sont pas absolument sans limites. Ce spécialiste de sport répond à 15 questions.

1. Que se passe-t-il dans le corps pendant un rêve lucide?

La science ne s’accorde pas encore pour savoir si l’on ne rêve que durant certaines phases de sommeil ou pendant toute la nuit. Concernant les rêves lucides, nous avons constaté qu’ils se produisent à 95 % pendant le sommeil paradoxal. En anglais, on appelle cette phase REM pour Rapid Eye Movement (mouvements oculaires rapides). Durant cette phase, les yeux sont actifs mais tous les autres muscles sont comme paralysés. Le cerveau aussi est actif. A la différence des rêves normaux, pendant un rêve lucide, le cortex préfrontal est très actif. Cette partie du cerveau abrite la pensée logique et l’autoréflexion. Pendant les rêves normaux, le lobe frontal est plutôt désactivé ce qui fait que nous ne remarquons pas les choses illogiques dans le rêve et ne savons pas non plus que nous rêvons.

2. Comment peut-on devenir rêveur ou rêveuse lucide?

Pour pouvoir faire des rêves lucides, il faut de l’entraînement avec différentes techniques et de l’endurance. Comme pour le sport. Dès que l’on ne s’entraîne plus, on perd à nouveau la capacité. Ça m’est aussi arrivé. Depuis que je n’entraîne plus les rêves lucides, je ne vis plus qu’un rêve lucide par année. Mais quand j’ai perfectionné l‘entraînement, j’ai pu faire des rêves lucides toutes les nuits.

3. Combien de temps dure un entraînement de rêve lucide?

C’est très individuel. Certains parviennent à vivre un rêve lucide après une semaine d’entraînement, d’autres après plusieurs mois.

4. Une forte imagination est-elle un avantage pour pouvoir faire des rêves lucides?

Non. Mais les rêveurs lucides ont plutôt tendance à être plus ouverts aux nouvelles expériences.

5. Est-il possible de faire des rêves lucides sans s’entraîner?

Oui, les personnes qu’on appelle les rêveurs lucides spontanés. Ce sont souvent des gens qui ont développé cette faculté durant leur enfance déjà. Il y a une phase, environ entre 6 et 7 ans, durant laquelle les enfants réalisent que leurs rêves ne sont pas la réalité parce que les adultes en parlent avec eux. Il y a des enfants qui développent une capacité à rêver de manière lucide rien qu’en sachant ça.

Prof. Dr Daniel Erlacher

Le Prof. Dr Daniel Erlacher est scientifique du sport à l’Université de Berne. Il étudie comment les mouvements peuvent être exercés dans les rêves et est l’un des seuls scientifiques en Suisse qui étudient les rêves lucides.

6. Y a-t-il des gens qui vivent des rêves lucides mais n’en savent rien?

La plupart des gens ne se rappellent que d’une petite partie de leurs expériences nocturnes. C’est pourquoi il me semble plausible que les rêves lucides soient aussi oubliés. Les personnes qui se souviennent souvent de leurs rêves se souviennent aussi plus souvent de leurs cauchemars et de leurs rêves lucides. La méditation, le training autogène et la durée du sommeil ont des effets positifs sur le souvenir des rêves et la capacité à faire des rêves lucides.

7. Les rêves lucides se produisent-ils plus souvent chez les femmes ou chez les hommes?

Le sexe ne joue aucun rôle. Les femmes et les hommes vivent des rêves lucides tout aussi fréquemment.

8. Que vivent la plupart des gens pendant un rêve lucide?

80 % veulent avoir du plaisir. Les expériences les plus fréquentes sont voler, danser, rire et faire l’amour. Les rêves lucides sont une sorte de jeu sans aucune loi sociale, physique ou autres. Le rêve lucide est en outre utilisé à 60 % de manière thérapeutique pour surmonter les cauchemars. Parce que l’on peut consciemment faire face au danger dans un rêve lucide. Environ 30 % de tous les rêveurs lucides utilisent les rêves lucides pour être créatifs et trouver des solutions à leurs problèmes. Et 20 % exercent dans leurs rêves lucides leurs compétences comme jouer du piano ou faire des mouvements sportifs.

9. A quelle fréquence les rêves lucides sont-ils utilisés comme méthode d’entraînement dans le sport d’élite?

50 % des sportifs connaissent les rêves lucides. Environ un quart rêve au moins une fois par mois de manière lucide et 2 % plusieurs fois par semaine. De toutes les personnes qui pratiquent le rêve lucide, environ 20 % les utilisent pour l’entraînement. Dans ce cas, elles essaient souvent de nouveaux mouvements ou des mouvements créatifs, par exemple nager au ralenti ou exercer des mouvements répétitifs. Mais l’entraînement réel reste toujours le plus efficace.

10. Le contrôle est-il global dans un rêve lucide?

Non. Le rêve conserve sa propre dynamique et ses propres lois car la personne qui rêve ne peut pas absolument contrôler que l’herbe soit subitement bleue et le ciel vert ou à quoi la scène du rêve ressemblera quand elle tournera au coin de la rue.

Témoignage d’un rêveur lucide

Kabilan Nadarja, de Berne, est un rêveur lucide. Il se souvient encore de son premier rêve lucide: «Je marchais le long d’une route. J’ai vu un magasin de jouets. Je suis entré et j’ai découvert la voiture télécommandée rouge que mon père m’avait offerte quand j’étais enfant. Soudain, c’était clair pour moi: c’était un rêve! Ma voiture ne pouvait pas être là parce qu’elle était chez moi. J’ai observé les environs dans mon rêve. Tout était flou. Mon regard est revenu sur la voiture. Je me suis concentrée sur elle. J’ai essayé de pouvoir la voir nettement. C’est devenu de plus en plus net, jusqu’à ce que je la voie comme dans la réalité. Ensuite, j’ai de nouveau regardé dans le magasin. D’un coup, il y avait là un papier avec des chiffres. Ça n’avait aucun sens. J’ai cherché la logique. Tellement que je me suis malheureusement réveillé. Plus tard dans ma vie, j’ai fait d’autres rêves lucides. Le plus beau que j’aie fait était plus intense que la réalité. Dans le rêve, j’ai vu une rivière au loin. Mais aussi nette et aussi claire que si j’avais un œil de lynx. Je m’émerveillais de toutes les couleurs de l’eau et de tous les autres détails de la rivière. Par exemple de la beauté des vagues qui se brisaient. Mon dernier rêve lucide aussi était cool. Je pouvais marcher à travers un mur comme un fantôme. Et je sais aussi ce que j’aimerais essayer dans mon prochain rêve lucide. A savoir faire l’amour. J’aimerais savoir ce qu’on ressent dans un rêve lucide quand, comme un magicien, on peut décider ce que l’on veut à chaque seconde.»

11. Combien de temps durent des rêves lucides?

Ils se terminent au plus tard à la fin du sommeil paradoxal ou quand on se réveille. Les phases de sommeil paradoxal sont relativement brèves dans la première partie de la nuit. Elles durent entre 20 et 30 minutes dans la deuxième partie.

12. Combien de rêves lucides sont-ils possibles par nuit?

Les meilleurs rêveurs lucides que j’aie eus dans mon laboratoire en faisaient trois par nuit.

13. Le temps dans le rêve passe-t-il plus lentement, plus vite ou la même chose que dans la réalité?

Des études ont montré que le temps réel et la période de rêve sont quasiment équivalents. Dans le rêve, la personne a besoin du même temps ou peut-être d’un petit peu plus longtemps pour faire 20 pas.

14. Comment pouvez-vous savoir que la personne testée est en train de faire un rêve lucide?

Dans le laboratoire du sommeil, nous pouvons communiquer avec une personne qui fait un rêve lucide. Celui-ci nous est signalé par des mouvements des yeux. Dès que le rêve lucide commence, la personne regarde alternativement à gauche et à droite dans son rêve. Les yeux bougent ensuite vraiment vers la gauche et vers la droite, ce que nous voyons.

15. Qu’avez-vous fait dans votre premier rêve lucide?

Je jouais du basketball dans la cuisine contre deux géants. J’ai subitement remarqué que quelque chose ne jouait pas. Dans la réalité, on ne joue pas du basketball dans la cuisine. Et pas non plus contre des géants. J’ai réalisé que je rêvais. Ensuite, j’ai pu consciemment diriger le rêve. J’ai tourné le dos au match de basket, ouvert la fenêtre et volé. C’était une expérience merveilleuse, j’étais époustouflé.

Sondage

A quelle fréquence faites-vous des rêves lucides?

Veuillez patienter...
Auteure: Vanessa Naef
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • Prof. Dr Daniel Erlacher de l'Université de Berne

  • Livre «Anleitung zum Klarträumen – Die nächtliche Traumwelt selbst gestalten» du Dr Daniel Erlacher, 2010, Books on Demand GmbH, Norderstedt

  • Kabilan Nadarajah, rêveur lucide de Berne