Choc thermique contre les verrues

Les verrues touchent une personne sur deux. Ces petits nodules sont généralement bénins et peuvent disparaître spontanément. On peut aussi les éliminer en procédant à un traitement à froid.

Les verrues font partie des modifications bénignes de la peau, d'origine virale, qui touchent essentiellement les enfants, les adolescents et les personnes âgées. Ces nodules apparaissent généralement sur les mains, les pieds, sur le visage ou les parties génitales.

Transmission

Les verrues apparaissent chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Elles se forment là où les virus ont pénétré dans la peau. De toutes petites lésions cutanées suffisent pour permettre l'intrusion des virus. Le risque d'infection est particulièrement important dans les endroits où la peau devient humide, chaude et molle – donc notamment dans les piscines et les saunas. Le temps d'incubation se situe entre quatre semaines et huit mois.

Jusqu'à présent, plus de 100 sous-types ont été identifiés dans le monde entier. La médecine distingue en particulier les catégories suivantes: les verrues vulgaires, les verrues plantaires et les verrues génitales.

Verrues vulgaires

Ce sont des nodules durs bombés qui se cornent avec le temps. Ensuite, les verrues prennent une teinte grise et deviennent rugueuse au toucher. La taille est celle d'une tête d'épingle ou d’un petit pois. On trouve fréquemment en plus de la verrue «mère», de plus petites verrues «filles». Suivant leur emplacement, les verrues communes prennent une autre forme. Ainsi, des verrues hautes filiformes (verrues pinceau) apparaissent souvent dans la région des yeux.

Verrues plantaires

Les verrues plantaires se forment sous la plante des pieds. En raison du poids du corps, elles grandissent non vers l'extérieur mais comme une épine vers l'intérieur. Elles peuvent être extrêmement douloureuses lors de la marche. Elles se caractérisent par une épaisse couche de callosité et on les confond donc souvent avec des durillons. A la différence du cor, on reconnaît la verrue plantaire à ses points rouges ou noirs au milieu qui sont dus à de minuscules saignements. Si les verrues plantaires se multiplient, elles forment comme une «mosaïque de verrues».

Verrues génitales

Cette forme de verrue aime les plis cutanés humides et chauds. Elle apparaît souvent dans la zone génitale. Une transmission par des rapports sexuels est possible. Elle se développe très facilement en cas d'inflammation du vagin et de rétrécissement du prépuce. Les verrues génitales peuvent être pointues et plates. Au début de l'infection, les verrues ont la forme de petites papules regroupées. Plus tard, elles peuvent former de véritables excroissances. Elles ont un aspect caractéristique de crête de coq.

Guérison naturelle

Souvent, les verrues disparaissent d'elles-mêmes sans laisser de cicatrice. Chez les enfants, ce processus dure six à douze mois, chez les adultes un à deux ans. Si la verrue est petite et indolore, patienter n'est pas la pire des solutions. Les droguistes recommandent d'ailleurs de commencer par des traitements doux, par exemple avec un spray spagyrique. Le spray a une action antivirale interne et résorbe la corne en externe. Mais cette méthode exige de la patience et de la rigueur de la part des utilisateurs car elle peut durer trois à six mois.

«Cette formule possède les avantages de libérer les forces d'autoguérison de l’organisme, de réduire le risque de récidive, de ne provoquer aucun effet secondaire et de pouvoir être utilisée chez les petits enfants», dit le droguiste Erwin Horlacher, de Lucerne. Cependant, on ne peut pas garantir que les verrues ne vont pas réapparaître occasionnellement, même en cas d'application consciencieuse. Car, même si la verrue semble avoir totalement disparu à l’œil nu, des agents pathogènes invisibles peuvent subsister dans les tissus.

Il existe par ailleurs une multitude d'autres traitements comme le renforcement du système immunitaire, l'homéopathie, le traitement suggestif ou des crèmes contre les verrues.

Verrues persistantes

Il existe différentes thérapies efficaces en cas de contamination importante et durable, de douleurs ou de problème esthétique. Les droguistes recommandent des teintures caustiques, des pansements contenant de l'acide salicylique ou un vernis spécial qui contient une substance antiviral (fluorouracil). Pour les grandes verrues épaisses, il faut tremper la zone pour ramollir la corne. Toutes ces méthodes ont un point commun: après chaque utilisation la couche supérieure de la peau ramollie ou corrodée doit être soigneusement enlevée jusqu'à ce que le tissu cutané malade disparaisse. Ces méthodes sont généralement sans douleur et ne laissent pas de cicatrice et elles durent de un à quatre mois.

Le traitement ne dure que dix jours si on gèle la verrue avec un spray à l'azote liquide disponible en droguerie. Le froid produit autour de la verrue des gelures qui détruisent les tissus. Le système immunitaire est alors stimulé de telle manière que les cellules immunitaires luttent aussi contre le virus responsable de la verrue. Le traitement se fait à la maison mais il n'est pas totalement indolore.

Quand faut-il consulter un médecin?

Si les verrues ne disparaissent pas malgré plusieurs traitements, il est conseillé de consulter un dermatologue. Il peut supprimer la verrue avec des acides, la gratter mécaniquement avec une cuillère dure, la geler de manière professionnelle ou l’éliminer au rayon laser.

Dans certains cas, les verrues peuvent favoriser l'apparition du cancer de la peau. Mais uniquement en présence de certains types de virus bien spécifiques. En outre, l’infection doit s’accompagner d'autres facteurs comme la lumière UV, la fumée ou une deuxième infection par le virus herpes simplex.

Photo: © filorosso.de - Manfred Gerber / pixelio.de
Auteure: Nadja Mühlemann
Rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Claudia Spätig
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • «Mon Guide de santé», Documed