Analgésiques

Comme un analgésique agit

Ils agissent rapidement et de manière fiable: les analgésiques chimiques. Mais comment cela fonctionne-t-il en fait?

Quand on avale un comprimé analgésique, il passe dans l’œsophage et pénètre dans l’estomac où il se désagrège et se dissout presque complètement. Dans l’intestin, son principe actif se divise en minuscules particules (molécules) qui peuvent traverser la paroi intestinale et parviennent dans le sang et donc dans le corps tout entier. Il peut alors agir à l’endroit voulu.

Prendre correctement ses médicaments

Pour qu’un médicament agisse bien, il est important de le prendre conformément aux indications. Mais que signifient exactement les indications figurant sur la notice d’emballage?

  • Entre les repas: au moins une demi-heure ou une heure (voire même deux) heures avant de manger ou au moins deux heures après les repas. Explication: les aliments ou le changement de milieu au niveau du tube digestif peuvent inhiber la métabolisation des principes actifs dans la circulation générale et donc réduire leurs effets.

  • Avant les repas: 30 à 60 minutes avant les repas. Explication: ces médicaments agissent plus rapidement quand l’estomac est vide. Certains comprimés sont recouverts d’une enveloppe spéciale qui ne peut arriver intacte dans l’intestin que lorsque l’estomac est vide.

  • Avec les repas: avaler le comprimé entre deux bouchées ou le prendre juste à la fin du repas. Explication: le bol alimentaire protège la muqueuse sensible de l’estomac d’éventuelles lésions causées par le médicament.

  • Après les repas: au moins deux heures après le dernier repas. Explication: certains médicaments peuvent perturber l’assimilation des principes actifs.

En règle générale, il est préférable de prendre les médicaments avec un peu d’eau.

Comment l’analgésique sait-il où agir?

Un médicament anti-douleurs du type analgésique non-opioïde aide généralement très rapidement contre les douleurs qui se manifestent aux endroits les plus différents du corps, comme les maux de dents ou les douleurs provoquées par une entorse au pied. Cela fonctionne car le comprimé analgésique ne s’en prend pas à la cause de la douleur. Le principe actif qu’il contient empêche simplement la synthèse de prostaglandines, hormones qui signalent la douleur au cerveau. Sans ces hormones, le cerveau ne sait tout simplement pas qu’il se passe quelque chose de grave dans le corps.

Sondage

Que faites-vous contre les douleurs?

Veuillez patienter...

Les opioïdes, comme la morphine, agissent de manière différente. Ils atténuent les douleurs fortes dans le cerveau même. Le médicament se lie à certains récepteurs dans le système nerveux central. Cela empêche la transmission de la douleur et réduit donc la perception de la douleur. Les opioïdes ont en outre un effet calmant, voire soporifique.

Auteure: Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources
  • Tribune du droguiste

  • Brochure «Arzneimittel richtig anwenden», Abteilung Klinische Pharmakologie und Pharmakoepidemiologie, Clinique universitaire Heidelberg, 2011

  • Landesärztekammer Baden-Württemberg

  • senioren-ratgeber.de

  • pharmawiki.ch

  • klinikum-esslingen.de

  • Isabelle Meier: «Schmerzen lindern und bewältigen. Wirksame Hilfe bei chronischen Schmerzen», Beobachter-Buchverlag, 2002

  • Jürg Morant (édit.): «Mon guide de santé. Le conseiller pratique de toute la famille», Documed, 1999