Catégories de remise des médicaments

L’automédication simple comme jamais

Grâce à la révision de la loi sur les produits thérapeutiques, les drogueries et les pharmacies peuvent faire encore plus pour votre santé. Ainsi, tous les médicaments non soumis à ordonnance sont maintenant disponibles en droguerie. Et les pharmacies peuvent dans des circonstances précises remettre des médicaments prescrits sur ordonnance sans ordonnance.

L’automédication aide à faire baisser les coûts de la santé. Il vaut la peine, en cas de troubles légers, de d’abord se rendre dans une droguerie ou une pharmacie et d’y demander conseil au personnel spécialisé. Avec la révision de la loi sur les produits thérapeutiques qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2019, le commerce spécialisé a encore reçu encore plus de compétences.

Davantage en pharmacie

Auparavant, les pharmaciens pouvaient remettre des médicaments soumis à ordonnance seulement dans des cas exceptionnels sous leur propre responsabilité, mais en règle générale, une ordonnance médicale était toujours nécessaire. Aujourd’hui, ils peuvent remettre certains médicaments sans ordonnance – si une vérification préliminaire personnelle a lieu et que la vente est documentée. Fabian Vaucher, président de pharmaSuisse, la Société suisse des pharmaciens, le salue: «Ça augmente la possibilité d’une automédication autoresponsable.» Les consommatrices et consommateurs peuvent ainsi économiser un coûteux passage chez le médecin pour les problèmes de santé courants.

Sans ordonnance en droguerie

Grâce à la libéralisation de la remise des médicaments, quelque 550 préparations sont maintenant disponibles en droguerie alors qu’auparavant, elles étaient classées dans la catégorie de remise C et n’étaient vendues qu’en pharmacie (voir ci-dessous). Parmi celles-ci, on peut citer des médicaments contre les troubles gastro-intestinaux, les allergies ou des analgésiques. Elisabeth von Grünigen-Huber, responsable Politique et branche à l’Association suisse des droguistes (ASD): «Les droguistes peuvent aborder les maladies de leurs clients de manière encore plus pointue car l’assortiment est plus large et comprend aussi de nouvelles indications.»

A: Remise sur ordonnance médicale non renouvelable (pharmacie)

B: Remise sur ordonnance médicale; certains médicaments en pharmacie sans ordonnance

C: Supprimée. Médicaments répartis dans les catégories de remise D ou B

D: Remise sur conseil spécialisé (droguerie ou pharmacie)

E: Remise sans conseil spécialisé (droguerie, pharmacie, grandes surfaces, …)

Auteure: Bettina Epper
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Elisabeth von Grünigen-Huber, droguiste ES et responsable Politique et branche à l’Association suisse des droguistes


Sources
  • Association suisse des droguistes (ASD)

  • pharmaSuisse

  • Office fédéral de la santé publique (OFSP)

  • Swissmedic

  • medinside