Odeurs corporelles

Quels produits contre la sueur?

Sentir la transpiration n’est pas très agréable. Les déos et les antitranspirants peuvent aider. Mais lesquels faut-il utiliser?

La sueur fraîche n’a pratiquement pas d’odeur. Ce n’est que lorsque les particules qui composent la sueur sont décomposées par des micro-organismes de la peau que la mauvaise odeur se fait sentir. «Les déodorants masquent ou réduisent ces odeurs mais n’ont pas d’influence sur le flux de la transpiration», explique Petra Huber, pharmacienne et chargée de cours en cosmétique et toxicologie à la Haute école en sciences appliquées de Zurich (ZHAW).

Sondage

Qu'est-ce que vous trouvez le plus désagréable: transpirer ou frissonner?

Veuillez patienter...

Contrairement aux antitranspirants. «Ils réduisent la production excessive de sueur en diminuant l’ouverture des glandes sudoripares, ce qui régule à la baisse la production de sueur. Ces produits contiennent en général des sels d’aluminium.» Les sels d’aluminium sont soupçonnés d’être cancérogènes. Mais cela n’est pas prouvé. L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) communique sur son site que rien n’indique que «l’utilisation de produits cosmétiques et de produits de soin de la peau contenant de l’aluminium augmenterait le risque de cancer du sein ou d’autres maladies comme Alzheimer».

Mais les données disponibles sont insuffisantes pour fixer avec certitude des limites sûres de concentration. L’OSAV recommande donc de ne pas utiliser de déodorants contenant de l’aluminium sur une peau irritée ou blessée, comme après le rasage. En cas de transpiration excessive, Petra Huber recommande d’appliquer tous les deux ou trois jours un antitranspirant, car il agit plus longtemps, et d’utiliser un déodorant entre-deux.

Auteure: Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources
  • Tribune du droguiste

  • Petra Huber, pharmacienne et chargée de cours en cosmétique et toxicologie à la Haute école en sciences appliquées de Zurich (ZHAW)

  • Andrea Peng, Marianne Tresch: «Soins de beauté/hygiène/produits médicinaux 1/2», support didactique Droguiste CFC, éditions Careum, 2012

  • Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV)