Garder la motivation au trot

Les joggeurs savent que «courir permet de mieux profiter de la vie». Mais l’envie n'est pas toujours là. Markus Ryffel, spécialiste de course à pied, livre ses conseils de motivation.

Une bonne organisation est utile aussi bien dans la vie professionnelle que dans le sport. Les débutants en course à pied réserveront trois fois par semaine une heure pour l’entraînement. «L’idéal est d’inscrire les heures d’entraînement dans un agenda et de les considérer comme les séances professionnelles qui ne peuvent pas être renvoyées», conseille Markus Ryffel, spécialiste de course à pied.

Les conseils de motivation de Markus Ryffel

  • Un objectif clairement formulé facilite les débuts et permet surtout de se tenir à ses bonnes résolutions. Rester motivé semaine après semaine aide à prendre du plaisir à courir.

  • L’exercice physique, l’entraînement de l’endurance et de la force peuvent commencer à tout âge et agir positivement sur la santé.

  • Commencez en alternant marche et jogging léger pendant une bonne vingtaine de minutes. D’entraînement en entraînement, prolongez le temps de jogging et raccourcissez les pauses de marche et finissez par courir pendant tout l’entraînement. Augmentez l’intensité et avec ça le rythme de course uniquement quand vous pouvez courir entre 30 et 40 minutes d’une traite sans difficulté.

  • Ne faites du sport que si vous vous sentez en bonne santé. Respectez les recommandations de la Société suisse de médecine du sport et procédez à un examen médical avant de vous lancer.

  • Courez de manière à pouvoir toujours converser avec quelqu’un. L’observation de cette règle garantit que vous ne couriez pas trop vite. L’effet de l’entraînement est aussi optimal pour la santé à un rythme détendu.

Meilleur moment pour courir

Le moment idéal pour s’entraîner est entre cinq et six heures du matin. Au printemps et en été, les températures sont encore fraîches à ces heures et pour les personnes allergiques, les concentrations en pollen sont plus faibles que durant la journée. Pour se motiver à sortir des plumes, Markus Ryffel conseille de convenir d’un rendez-vous avec un partenaire d’entraînement. On est ainsi obligé d’y aller et c’est plus agréable de courir à deux que seul. «Et cerise sur le gâteau, les lève-tôt seront récompensés par un lever de soleil et un bol d’oxygène bienfaisant».

Mais pas de raison de renoncer à l’entraînement si vous n’arrivez pas à vous lever le matin. Selon Markus Ryffel, on peut très bien s’entraîner aussi pendant la pause de midi. Il faut en revanche bien davantage de motivation pour se rendre sur les pistes de course après une dure journée de travail. «Seule chose à faire alors: se changer immédiatement en arrivant à la maison et partir courir aussitôt.» Si c’est possible, on peut très bien aussi profiter du trajet entre son lieu de travail et son domicile pour s’entraîner. Sitôt le travail terminé, on se met en tenue et on rentre à la maison en courant.

Sondage

Faites-vous partie des gens qui ont du mal à faire du sport régulièrement?

Veuillez patienter...
Auteur et rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources