Les bonnes chaussures de course

Vous avez envie de faire du jogging mais vous n’avez pas de chaussures adaptées? Le marathonien suisse Viktor Röthlin explique ce dont il faut tenir compte.

Le jogging est bon pour la santé. Mais si vous n’avez pas couru depuis longtemps, vous devez absolument établir un plan d’entraînement avant de vous lancer. Le choix de chaussures bien adaptées est également primordial. Elles éviteront les sollicitations excessives des muscles et des tendons ainsi que les zones de pression douloureuses. Le marathonien suisse Viktor Röthlin explique ce à quoi il faut faire attention.

Viktor Röthlin, à quoi faut-il faire attention lorsqu’on achète des chaussures de course?

Viktor Röthlin: Il faut bien analyser son style, sa manière de courir, ainsi que la forme de son pied. Vous trouverez ainsi la bonne chaussure. Il faut donc se rendre dans un magasin spécialisé, où des personnes compétentes sauront vous conseiller.

Viktor Röthlin

Le coureur de fond suisse Viktor Röthlin est devenu champion d'Europe de marathon en 2010. Il a également décroché une médaille d'argent en 2006 aux championnats d'Europe et une médaille de bronze en 2007 aux championnats du monde.

Que faites-vous pour que vos pieds restent en bonne santé et ne soient pas douloureux?
Je porte les bonnes chaussures et les bonnes chaussettes. C’est ainsi que j’arrive à bout de mes entraînements. Je m’offre régulièrement des bains de pieds et des massages; enfin, trois à quatre fois par an, je consulte un podologue.

Après un entraînement intensif ou une compétition, que faire si des douleurs apparaissent aux pieds?
Si l’on a les bonnes chaussettes, les bonnes chaussures et que l’on pratique des massages et des bains réguliers, les douleurs ne devraient même pas apparaître.

Les conseils de la droguiste

Irene Zysset, droguiste diplômée ES, souligne l’importance de chaussures parfaitement adaptées au pied. «Par ailleurs, si vous prenez régulièrement des bains de pieds et que vous appliquez la bonne crème, vos pieds vous en sauront gré à coup sûr.» Si les pieds sont trop sollicités, des durillons risquent d’apparaître. «Dans ces cas, il est important de ne pas trop limer ces zones. Mieux vaut appliquer une crème spécifique anti-callosités deux fois par jour sur vos pieds». Dans l’idéal, il faudrait aussi consulter un podologue.

«Avant de courir, on peut protéger les zones sensibles à l’aide d’un pansement spécial. On évitera ainsi l’apparition d’ampoules et de durillons», rappelle Irene Zysset. Il est important de bien suivre le mode d’emploi: réchauffer le pansement en le tenant dans ses mains, le coller sur une peau sèche et propre, presser avec les mains, puis le protéger à l’aide d’un autre pansement de fixation s’il s’agit d’une zone particulièrement exposée. En outre, il s’agit d’enlever le pansement seulement quand il se décolle de lui-même. Sinon, on risque d’arracher la peau sensible sur certaines zones. Il existe par ailleurs des sticks anti-ampoules. «Ils permettent de prévenir les problèmes sur les zones les plus sensibles», souligne la droguiste.

Auteure: Ann Schärer
Rédaction: Bettina Epper
Traduction: Daphné Grekos
Source
  • «Tribune du droguiste»