Comment choisir le sport qui convient?

Tous les sports présentent des avantages et des inconvénients. Mais les débutants ont tout intérêt à commencer par des activités qui associent force et endurance.

Perdre du poids, avoir du plaisir à bouger, vouloir améliorer ses performances: les raisons qui poussent les sportifs à s'entraîner régulièrement sont diverses. Et pour que l'entraînement soit vraiment bénéfique à l'organisme, il faut choisir le bon sport.

Trouver le bon mix

A quoi bon aller à vélo au travail si c'est pour se coucher le soir avec des maux de dos? Ce genre d'expériences négatives peut facilement dégoûter les débutants et leur faire perdre toute motivation. Au moment de choisir son sport, il est donc recommandé d'observer attentivement les différentes spécificités motrices. Les médecins du sport distinguent les éléments suivants: endurance, force, souplesse, coordination et rapidité. Tous ces éléments sont très importants pour la santé et il conviendrait, dans l'idéal, de les entraîner de manière équilibrée.

Si vous n'étiez pas très actif physiquement jusqu'à présent, mieux vaut choisir un sport qui associe endurance et force. Les disciplines qui ménagent les articulations, ne présentent qu'un risque minime de blessures et sollicitent presque toutes les zones du corps sont les plus indiquées. Parmi elles, on peut citer le ski de fond, le nordic walking, la danse ou le fitness aquatique. Selon les recommandations de l'Office fédéral du sport (OFSPO), il faudrait que les périodes d'activité physique permettent de brûler 1000 à 1500 calories par semaine. Ce qui correspond à environ trois séances hebdomadaires de 30 à 40 minutes de jogging.

Définir vos besoins

Pour vous aider à trouver le type de sport qui vous convient le mieux, il serait judicieux de faire le point chez un consultant sportif ou de vous poser vous-même quelques questions de base. Quelle est votre condition physique? Dans quel environnement souhaitez-vous vous entraîner? Préférez-vous pratiquer seul ou en groupe? Tenir compte de votre historique sportif est aussi utile, souligne Kathrin Lehnert de l'Institut de sciences sportives à l'Université de Berne. «Si quelqu'un a aimé jouer au foot ou au volley durant son enfance, il aura très probablement encore une préférence pour ces sports.»

Sondage

Faites-vous partie des gens qui ont du mal à faire du sport régulièrement?

Veuillez patienter...
Photo: © pixabay.com
Auteurs: Christa Friedli-Müller et Didier Buchmann
Rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»