Les hormones modifient l’odorat

La prise de contraceptifs hormonaux modifie la perception des odeurs.

Des études ont confirmé que la prise de la pilule contraceptive peut modifier la perception des odeurs. En général, la femme se sent attirée par l’odeur des hommes qui sont génétiquement très différents d’elle. C’est bien pour la descendance. Mais sous l’effet de la pilule, la femme va plutôt rechercher des hommes qui lui ressemblent génétiquement. Des chercheurs ont également découvert que les femmes sous traitement hormonal percevaient les odeurs de manière plus intense que les autres. Et qu’elles-mêmes sentaient différemment quand elles prenaient la pilule. Ce qui a des effets sur leur partenaire: comme les hormones font croire au corps qu’il y a grossesse, la période de fertilité avant l’ovulation n’a pas lieu, or c’est aussi la période durant laquelle les hommes sentent le mieux les femmes et les trouvent particulièrement attirantes.

Parler ensemble

La droguiste Dorothea Kunz sait qu’il peut arriver que des femmes ne puissent plus «sentir» leur partenaire à cause de la prise de la pilule. «Le parfum que leur partenaire portait déjà depuis des années devient tout à coup trop pénétrant, trop lourd ou même oppressant. Il vaut alors la peine d’essayer d’en parler ensemble», assure Dorothea Kunz. La plupart des drogueries proposent un vaste assortiment de parfums et des conseils avisés pour que les couples puissent, ensemble, trouver une senteur que les deux trouvent agréable. Se parfumer très discrètement est une autre possibilité. Enfin, les sprays rafraîchissants ou corporels peuvent aussi être une bonne alternative.

Comprimés, tisanes et autres

Les comprimés à la chlorophylle peuvent aussi aider les personnes qui perçoivent différemment ou plus intensément l’odeur personnelle de leur partenaire. «Ils neutralisent les odeurs qui émanent souvent de la peau quand on a mangé un mets très épicé, de l’ail ou de l’oignon.» Le thé japonais matcha peut aussi atténuer les odeurs d’ail ou d’oignon. Enfin, il existe également des sprays humidifiants pour le nez qui ont une action régulatrice sur les muqueuses, notamment avec la plante sud-américaine Yerba Santa (Eriodictyon californicum). Cette plante peut aussi s’utiliser sous forme de spray spagyrique.

Flacons de sel

Il existe une mesure très simple qui peut soulager les personnes qui deviennent tout à coup sensibles aux odeurs et remarquent qu’elles ont vite mal au cœur. «Dans un train bondé, les odeurs les plus diverses se mélangent. Des odeurs de nourriture et de corps, et peut-être même de chiens. On peut alors s’inspirer du bon vieux modèle des flacons de sels. Il suffit de remplir un flacon avec du sel de mer et d’y ajouter cinq à dix gouttes d’une huile essentielle que l’on aime bien.» Par exemple la lavande, le romarin, la menthe ou la citronnelle. L’odeur des grains de café peut aussi aider à se sentir plus à l’aise dans un milieu saturé de parfums. Car se sont souvent la complexité et la quantité des odeurs différentes qui perturbent notre nez. D’où ce dernier conseil, des plus utiles: toujours bien aérer ou sortir prendre l’air!

Sources
  • Tribune du droguiste

  • Dorothea Kunz, droguiste

  • Dr phil. nat. Anita Finger Weber, responsable du service scientifique de l'Association suisse des droguistes

Auteure: Denise Muchenberger
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann