Contraception naturelle ou hormonale

50 ans après l’invention de la pilule, certaines femmes préfèrent recourir à d’autres moyens contraceptifs. D’autant que les méthodes naturelles, si elles sont utilisées correctement, sont très fiables.

L’arrivée sur le marché, en 1960, des premières pilules a constitué un grand tournant dans l’histoire de la contraception. Même si elles étaient fortement dosées et provoquaient d’importants effets secondaires, «l’impression de libération était alors très vive», se souvient Lilo Weibel-Marti, du planning familial de Berne.

Depuis la pilule a été améliorée et elle est devenue la méthode de contraception n° 1 dans le monde entier. Tout simplement parce que son utilisation est simplissime et qu’elle offre une protection très fiable. Mais ce médicament n’est toujours pas dépourvu d’effets secondaires. Des effets secondaires dont les entreprises pharmaceutiques ne parlent pas volontiers, comme le relève Lilo Weibel-Marti. La pilule peut ainsi toujours provoquer des baisses de libido, des prises de poids, des maux de tête ou une impression de ne pas être aux commandes de soi-même. Ces symptômes n’apparaissent d’ailleurs pas seulement lors de la prise de la pilule, mais aussi avec les stérilets, les anneaux et implants sous-dermiques ainsi que les injections trimestrielles.

L’impression qu’ont certaines femmes de ne plus être elles-mêmes quand elles sont sous traitement hormonal pourrait aussi être provoquée par des carences. «La pilule est un véritable pilleur de substances vitales. Les femmes sous contraception hormonale devraient donc absolument prendre des préparations vitaminées», conseille la droguiste Sarina Antener.

Des méthodes naturelles

Les femmes qui décident de renoncer à la contraception hormonale ont plusieurs solutions à choix. En premier lieu, la méthode sympto-thermique qui associe l’observation des symptômes et le contrôle thermique. D’autres méthodes barrières sont aussi fiables, notamment le diaphragme, le Femidom, le préservatif et, récemment encore, la cape cervicale.

Sondage

«Toujours sortir couvert». Respectez-vous cette règle?

Veuillez patienter...
Photo: © pixabay.com
Auteure: Ann Kugler
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»