Protection solaire pour les tatouages

Un nouveau tatouage? Attention! Vous ne devriez pas l’exposer au soleil.

Nicole Koop, aussi, a déjà vécu ça. «J’ai attrapé un coup de soleil sur un tatouage qui venait d’être fait. C’est l’enfer!», affirme la droguiste ES qui a longtemps songé à devenir tatoueuse. «Quand on a un nouveau tatouage, le mieux est d’éviter le soleil.»

Exposé sans protection

Un nouveau tatouage est comme une plaie ouverte. Plus précisément: les aiguilles de tatouage ont perforé les deux couches cutanées les plus superficielles. «Cela altère la fonction de protection de la peau et les rayons UV peuvent pratiquement pénétrer sans autre», explique Nicole Koop. Il est donc important d’éviter le soleil. «On ne peut pas appliquer de la crème solaire sur la zone concernée car cela pourrait perturber la cicatrisation. C’est d’ailleurs pour cela que durant les premiers mois suivant le tatouage, il faudrait toujours si possible le recouvrir.»

Cela non seulement pour des raisons de santé mais aussi pour des considérations esthétiques. En effet, la lumière du soleil fait pâlir les tatouages. La droguiste: «Lors de chaque nouveau tatouage, le corps absorbe de petits pigments de couleur via les ganglions lymphatiques. Seuls les pigments les plus grands restent sur place. C’est normal. Mais les rayons UV peuvent décomposer les grands pigments en plus petits et le tatouage perd alors de sa couleur.» Les études manquent pour savoir si cela nuit à l’organisme. Une chose est sûre: ça n’est pas beau.

Test sur la protection solaire

Que savez-vous sur la protection solaire? Faites notre test.

Pas d'eau

Une fois le tatouage cicatrisé, il ne faudrait pas l’exposer sans protection au soleil et toujours le couvrir de crème solaire. «De préférence avec un indice de protection 50», conseille encore la droguiste.

Les personnes qui aiment le soleil et la baignade devraient attendre l’hiver pour se faire tatouer. Car les nouveaux tatouages ne devraient être exposés ni soleil ni à l’eau pour éviter que des agents pathogènes ne pénètrent dans la plaie. La mer n’est pas non plus une option, car l’eau salée peut faire très mal. «Les vacances balnéaires ne sont donc pas vraiment indiquées dans un premier temps.»

L’essentiel des soins

Les nouveaux tatouages ont tous besoin de soins attentifs. «Juste après l’intervention, il faut appliquer une pommade désinfectante et recouvrir le tatouage avec de la cellophane.» La plaie doit ensuite être nettoyée, pommadée et enveloppée régulièrement durant les jours qui suivent. «En plus d’une pommade anti-inflammatoire, je recommande aussi un spray spagyrique, par exemple à la propolis, à la belladone ou au souci, pour soutenir la guérison de l’intérieur. Mais veillez à ne l’utiliser qu’en interne, surtout ne pas le vaporiser sur la plaie!» Le mélange du spray contenant de l’alcool, il provoquerait de fortes sensations de brûlure. Des croûtes se forment sitôt que la plaie ne doit plus être recouverte. «Suivant la taille du tatouage, cela peut provoquer de sérieuses démangeaisons. Néanmoins, il ne faut surtout pas gratter», rappelle Nicole Koop. «Une pommade à base de cardiospermum peut en revanche soulager les démangeaisons.»

Une fois le tatouage entièrement cicatrisé, il est indiqué de prendre soin de la peau avec une crème relipidante. «Je fais aussi un peeling de temps en temps, mes tatouages resplendissent alors de nouveau.»

Sondage

Prenez-vous votre protection contre le soleil au sérieux?

Veuillez patienter...
Auteure: Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • Nicole Koop, droguiste ES